Le port d'Arès et ses cabanes ostréicoles alignées, le château d'eau et le clocher de l'église St Vincent de Paul (photo prise depuis Claouey), Bassin d'Arcachon
Le port d'Arès et ses cabanes ostréicoles alignées, le château d'eau et le clocher de l'église St Vincent de Paul (photo prise depuis Claouey), Bassin d'Arcachon

Arès sur le Bassin d’Arcachon est une ville accueillante et chaleureuse, cernée par la nature, où la vie s'écoule au rythme des marées...

La marée monte et le port s'anime. Ostréiculteurs et plaisanciers se pressent vers leurs embarcations. Au centre et au Sud de la ville, les plages connaissent également leurs heures d'affluence. Tous tiennent à profiter du moment.

Puis la mer se retire. Les vastes prés-salés qui s'étendent vers le Nord se découvrent, et les pêcheurs de crabes et de coquillages entrent en action. Les inconditionnels de la baignade et du farniente sur le sable se regroupent alors autour du plan d'eau de Saint-Brice, où l'eau de mer reste présente en permanence.

Enfin, lorsque la nuit tombe et que la ville s'endort, de bien étranges visiteurs profitent peut-être également des lieux dans une discrétion absolue. Car la ville d'Arès a poussé la qualité de son accueil jusqu'à être la seule ville du monde à posséder officiellement un... OVNIport !

Et maintenant faisons le tour de la ville et de sa nature accueillante…. 

Le port ostréicole

Port ostréicole d'Arès (Bassin d'Arcachon)
Port ostréicole d'Arès (Bassin d'Arcachon)

Au Nord de la ville, un peu à l'écart des habitations, ce port ostréicole très actif bénéficie d'un environnement exceptionnel. Le plus souvent, le visiteur est en effet accueilli par un ballet d'aigrettes, de foulques macroules, de ragondins et autres canards qui se regroupent selon les saisons dans les anciens réservoirs à poissons situés à quelques mètres en arrière du port. Une promenade sur la digue permet également d'apprécier la vue offerte sur la pointe nord du Bassin d'Arcachon et sur la réserve naturelle des Prés-Salés qui s'étalent largement vers l'horizon. Le port lui-même se révèle enfin très agréable, notamment en raison des nombreuses touches de couleurs vives dont les ostréiculteurs ont su avec justesse agrémenter leurs cabanes, qui sont ici aux "normes européennes" (construites en dur et non pas en bois). 

 

Pinasse "L'Escalumade" à quai au port d'Arès, Bassin d'Arcachon
Pinasse "L'Escalumade" à quai au port d'Arès (Bassin d'Arcachon)
Cabanes ostréicoles alignées au port d'Arès (Bassin d'Arcachon)
Cabanes ostréicoles alignées au port d'Arès (Bassin d'Arcachon)
Cordage à quai au port d'Arès (Bassin d'Arcachon)
Cordage à quai au port d'Arès (Bassin d'Arcachon)
Piquets et reflets au port d'Arès (Bassin d'Arcachon)
Piquets et reflets au port d'Arès (Bassin d'Arcachon)
Le Bassin en bout du port d'Arès (Bassin d'Arcachon)
Le Bassin en bout du port d'Arès (Bassin d'Arcachon)
Le port d'Arès au soleil couchant, Bassin d'Arcachon
Le port d'Arès au soleil couchant (Bassin d'Arcachon)

Le front de mer

Du Nord au Sud, la ville d'Arès abrite des paysages variés, où la nature règne souvent en maîtresse absolue. Seule la modeste frange de front de mer se trouvant au niveau du centre ville peut être ainsi considérée comme "urbanisée", encore que l'endroit ait été aménagé avec soin. Pour le reste, la commune peut s'enorgueillir d'avoir su préserver ou mettre en valeur de nombreux sites, à l'image de la réserve naturelle des Prés-Salés, qui s'étend largement vers le Nord de la ville, de la Conche de Saint-Brice, où un bassin de baignade a été adroitement intégré au paysage, des petites plages discrètes qui s'étire vers le Sud, où les forêts de pins tutoient les eaux du Bassin d'Arcachon, ou encore du sentier du littoral, où une nature généreuse accompagne les promeneurs jusqu'à la ville voisine d'Andernos. 

 

Bateau chaland ancré à marée haute à Arès (Bassin d'Arcachon)
Bateau chaland ancré à marée haute à Arès (Bassin d'Arcachon)

La jetée

La jetée d'Arès avec le Bassin à marée haute et la plage de chaque côté (Bassin d'Arcachon)
La jetée d'Arès avec le Bassin à marée haute et la plage de chaque côté (Bassin d'Arcachon)

Elle est en pierre cimentée. C’est la jetée la plus ancienne du bassin. Elle date du XVIIIème siècle.

Le chenal d’Arès ne venant pas au bord du rivage, il faut permettre l’accès de ce dernier aux bateaux des nombreux pêcheurs, puis des ostréiculteurs, soit plus de 500 pinasses à la fin du XIXème siècle, sans compter les chalands chargés de poteaux de mine. La construction de cette "longue bande pierreuse" (comme l’appelle Jean Balde dans le Goéland) s’impose. Arès est le seul village des bords du bassin à avoir une jetée aussi simple. Depuis le XVIIIème siècle, elle a été un peu élargie et allongée.

Les plages

Reflets dans l'eau, côté plage de la jetée à Arès (Bassin d'Arcachon)
Reflets dans l'eau, côté plage de la jetée à Arès (Bassin d'Arcachon)

Arès dispose de 2 km de plage au décor varié entre la Jetée et la Conche de St Brice.

La plage du centre ville qui se situe de chaque côté de la jetée est très fréquentée. Celles du Sud de la ville, bordées par les pinèdes, sont plus discrètes. Les visiteurs y trouvent ainsi leur choix.

Sans danger pour les enfants, l'eau en bordure de plage est peu profonde. Dans la conche de Saint Brice, la baignade est surveillée. Par contre, aa baignade sur ces plages est sujette aux marées.

Certaines zones sont plus propices à la baignade, d'autres au mouillage des bateaux ou encore à la pêche aux coquillages dans les vasières.

Canot à marée basse, côté plage de la jetée à Arès (Bassin d'Arcachon)
Canot à marée basse, côté plage de la jetée à Arès (Bassin d'Arcachon)
Canot à marée basse, côté plage de la jetée à Arès (Bassin d'Arcachon)
Canot à marée basse, côté plage de la jetée à Arès (Bassin d'Arcachon)

Le bassin de baignade Saint-Brice

Le bassin de baignade de Saint Brice à Arès (Bassin d'Arcachon)
Le bassin de baignade de Saint Brice à Arès (Bassin d'Arcachon)

Lorsque la mer se retire et que les pêcheurs de crabes et coquillages entrent en action, les amateurs de baignade et de farniente sur le sable pourront néanmoins continuer d'exercer leurs passions au plan d'eau salée aménagé de Saint-Brice. Situé au Sud de la ville, sur un terrain très arboré, ce bassin d'eau salée a été agrémenté d'un espace de jeux pour enfants et d'une aire de pique-nique. Son accès est libre et gratuit.

Le sentier du littoral et les prés salés

Canots dans les prés salés en bordure du sentier du littoral depuis le port d'Arès, Bassin d'Arcachon
Canots dans les prés salés en bordure du sentier du littoral depuis le port d'Arès (Bassin d'Arcachon)

 

Au départ de Saint-Brice, à proximité du plan d'eau, ce beau sentier du littoral rejoint la plage des Quinconces et le port ostréicole d'Andernos à l'issue d'un parcours d'environ 2 km. Entre les anciens réservoirs à poissons et les rives sauvages du Bassin d'Arcachon, ce sentier très "nature" permet de découvrir des paysages rares, que les municipalités d'Arès et d'Andernos ont heureusement décidé de préserver.

 

Réservoirs à poissons depuis le port d'Arès, Bassin d'Arcachon
Réservoirs à poissons depuis le port d'Arès (Bassin d'Arcachon)
Canards Colverts dans les réservoirs à poissons, depuis le port d'Arès, Bassin d'Arcachon
Canards Colvert dans les réservoirs à poissons, depuis le port d'Arès (Bassin d'Arcachon)

Le moulin

La tour, ancien moulin, à Arès (Bassin d'Arcachon)
La tour, ancien moulin, à Arès (Bassin d'Arcachon)

La tour qui se dresse à l'extrémité de l'avenue de la Plage, face au Bassin d'Arcachon, est en réalité un ancien moulin à vent bâti en 1840 par Louis-David Allègre, l’inventeur du chalutage à vapeur, alors propriétaire du château d’Arès. C’était en fait un moulin à vent parmi d’autre.

Lorsque le chemin de fer permet l’approvisionnement en farine, ces moulins disparaissent. En 1882, celui-ci est désaffecté, dépouillé de son toit ainsi que de ses ailes puis transformé en peudo-tour de défense par Emile Borduron, avec l’accord de la châtelaine, veuve de Léopold Javal qui avait acquis le château en 1847 : une couronne de créneaux fait lieu et place aux anciennes structures.

La tour, restaurée en 1975, par la municipalité, abrite actuellement un transformateur.

Les canons

Un des deux canons sur un côté de la jetée à Arès, au coucher du soleil (Bassin d'Arcachon)
Un des deux canons sur un côté de la jetée à Arès, au coucher du soleil (Bassin d'Arcachon)

Pendant la Révolution et sous l’Empire (1800), les autorités redoutent un débarquement anglais. Arès est donc dotée de plusieurs canons en bronze. Cinq d’entre eux ont été retrouvés : deux canons sont placés comme bornes, place de l’Eglise, les autres figurent alors près du monument aux morts, où ils ne sont plus. En 1992, deux canons restaurés sont placés de chaque côté de l’entrée de la jetée.

 

Un des deux canons sur un côté de la jetée à Arès (Bassin d'Arcachon)
Un des deux canons sur un côté de la jetée à Arès (Bassin d'Arcachon)
Un des deux canons sur un côté de la jetée à Arès (Bassin d'Arcachon)
Un des deux canons sur un côté de la jetée à Arès (Bassin d'Arcachon)
Un des deux canons sur un côté de la jetée à Arès (Bassin d'Arcachon)
Un des deux canons sur un côté de la jetée à Arès (Bassin d'Arcachon)

L’église Saint Vincent de Paul

Photos à venir

Construite à partir de 1872, est consacrée en 1878. La première célébration a lieu en 1873. L’édifice succède à une chapelle en bois érigée en 1847 avant la création de la commune qui résulte de la séparation d’Andernos et d’Arès en 1851. La construction néo-romane répond à toutes les normes traditionnelles des édifices chrétiens de l’apogée du christianisme. L’église possède de très beaux vitraux dus à Raymond Mirande et mis en place en 1978 par le centenaire. Ils évoquent l’histoire d’Eve à Marie, puis les événements qui vont de la résurrection de Lazare à la Pentecôte. Ils figurent enfin, dans le chœur, les anges, la Jérusalem céleste, la Trinité et les autres évangélistes.

L’OVNIport :

Soucoupe volante à l'OVNIport à Arès (Bassin d'Arcachon)
Soucoupe volante à l'OVNIport à Arès (Bassin d'Arcachon)

Sur l'esplanade Georges Dartiguelongue, au bord du Bassin d'Arcachon, le promeneur attentif remarquera peut-être la stèle commémorative signalant la présence d'un OVNIport, véritable zone d'atterrissage pour OVNI ! Il fut créé en 1976 à l'initiative d'un électronicien de la sécurité aérienne de l'aéroport de Bordeaux, selon lequel "si les OVNI atterrissaient si peu, c'était parce que rien n'était prévu pour les accueillir". A toutes fins utiles, le site se trouve à 44 degrés 46 minutes de latitude Nord, et à 1 degré 8 minutes de longitude Ouest. Selon la Mairie, l'OVNIport "est ouvert 24 heures sur 24, et les premiers utilisateurs seront exemptés de droit d'atterrissage".

Soucoupe volante à l'OVNIport à Arès (Bassin d'Arcachon)
Soucoupe volante à l'OVNIport à Arès (Bassin d'Arcachon)
Intérieur de la soucoupe volante à l'OVNIport à Arès (Bassin d'Arcachon)
Intérieur de la soucoupe volante à l'OVNIport à Arès (Bassin d'Arcachon)
Moineau de l'espace sur un hublot de la soucoupe volante à l'OVNIport à Arès (Bassin d'Arcachon)
Moineau de l'espace sur un hublot de la soucoupe volante à l'OVNIport à Arès (Bassin d'Arcachon)
Plaque de l'OVNIport à Arès (Bassin d'Arcachon)
Plaque de l'OVNIport à Arès (Bassin d'Arcachon)

Voici les quelques mots que l'on trouve sur cette plaque qui accompagne ce lieu vraiment unique, tout près de la jetée d'Arès :

"Le 15 août 1976, ce lieu a été réservé, par décision de monsieur le Maire Christian Raymond, approuvé par le Conseil Municipal pour accueillir sur cette planète les Voyageurs de l'Univers.

QUE VOS ATENDEM TODJORN

Bob Cotten et un honorable groupe d'Arésiens sont à l'origine de cette initiative reconnue du monde entier."