Page 2

Cèpe de Bordeaux ou Bolet : le roi des champignons !

Cèpe de Bordeaux ou Bolet après ondée en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Cèpe de Bordeaux ou Bolet après ondée en forêt sur le Bassin d'Arcachon

 

Le Cèpe de Bordeaux ou Bolet a un chapeau de 10 à 20 cm, hémisphérique puis convexe, charnu, de couleur allant du beige au marron à brun noisette ou brun ocre clair, parfois plus clair selon exposition, à marge épaisse, souvent excédante et généralement soulignée d'un fin liseré blanchâtre.

Pas de lames mais des tubes fins et serrés prolongés de pores d'abord de couleur blanche à blanchâtre puis jaune, devenant ensuite verdâtre sur la fin.

Il n’y a pas d’anneau.

Le pied est robuste et ferme, renflé à ventru ou allongé en massue vers la base, de couleur fauve strié d'un fin réseau blanc en saillie, devenant blanc vers la base.

Une odeur faiblement fongique et agréable se dégage de ce champignon.

On le récolte à partir de fin juin et jusqu'à fin octobre, parfois plus tard encore, selon la douceur de l'arrière-saison dans les bois de conifères comme parmi les feuillus, de préférence dans les endroits dégagés ou aérés, les clairières, les herbus, les talus bordés d'arbres et les bords des chemins, essentiellement sur les sols acides.

La chair est blanche et les spores sont brun verdâtres. A l'état juvénile, ce champignon ressemble à un bouchon de champagne et, sur la fin, il a tendance à devenir presque plat. Adulte, il peut avoir un diamètre allant jusqu'à 30 cm ! Après la pluie, la cuticule est luisante et visqueuse. Sa poussée est fréquemment précédée, de quelques jours, de celle de l'amanite tue-mouches qui fréquente les mêmes lieux. Il s'agit d'un succulent comestible à la chair ferme laissant un vague goût de noisette au palais.

Selon l'exposition, le lieu de pousse ... ou les fantaisies de la nature, les proportions peuvent parfois être très différentes des canons de la normalité !

 
Cèpes de Bordeaux ou Bolets, bien cachés, en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Cèpes de Bordeaux ou Bolets, bien cachés, en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Jeune Cèpe de Bordeaux ou Bolet en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Jeune Cèpe de Bordeaux ou Bolet en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Cèpe de Bordeaux ou Bolet, bien caché, en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Cèpe de Bordeaux ou Bolet, bien caché, en forêt sur le Bassin d'Arcachon

Et maintenant, pour vous faire saliver un peu, une galerie de belles cueillettes !

Bolet à pied rouge

Bolet à pied rouge en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Bolet à pied rouge en forêt sur le Bassin d'Arcachon

Le Bolet à pied rouge a un chapeau de 10 à 20 cm, hémisphérique devenant convexe puis s'aplanissant à la fin, à cuticule finement veloutée, de couleur brun châtain à brun rougeâtre ou même parfois presque noirâtre. Il n’y a pas de lames mais des tubes jaunes à jaunâtres à pores de couleur rouge vif à rouge orangé vers la marge, bleuissant très rapidement au toucher.

Il n’y a pas d’anneau.

Le pied estde 4 à 15 cm pour un diamètre de 2 à 5 cm, épais et dur, s'épaississant vers la base et souvent ventru, de couleur jaune orange moucheté de petits points rouges de plus en plus prononcés vers la base qui est toutefois plus claire.

Une odeur de pomme de terre cuite émane de ce champignon.

On le rencontre à partir du milieu de l'été et jusqu'à la fin de l'automne en lisières, clairières et bois aérés de feuillus, surtout sous les vieux chênes mais aussi sous les conifères, préférant les sols acides.

Confusions possibles avec le Bolet Satan qui est toxique et le bolet blafard également toxique mais uniquement à l'état cru.

La chair est compacte, de couleur jaune et vire très rapidement au bleu sombre à la cassure. Les spores sont de couleur brun olivâtre. A l'état cru, ce champignon est toxique ! Il est bon comestible lorsque bien cuit mais difficile à digérer pour certains ...

Bolet à pied rouge en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Bolet à pied rouge en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Bolet à pied rouge en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Bolet à pied rouge en forêt sur le Bassin d'Arcachon

Bolet bai

Bolet bai en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Bolet bai en forêt sur le Bassin d'Arcachon

Le Bolet bai a un chapeau de 4 à 15 cm, hémisphérique devenant convexe puis s'étalant, d'aspect velouté par temps sec et à l'état juvénile, puis à cuticule lisse et brillante, visqueuse par temps humide, à marge souvent excédante, de couleur châtain (bai) à chocolat ou marron.

Pas de lames mais des pores assez fins d'abord blanchâtres puis de couleur jaune à jaune verdâtre bleuissant rapidement au toucher sur tubes adnés, longs et de même couleur.

Il n’y a pas d’anneau.

Le pied estvariable : de mince à ventru en passant par trapu, à fines stries verticales, de couleur ocre jaune à fauve ou brun clair.

Une odeur faiblement fruitée à fongique émane de ce champignon.

On le récolte à partir du milieu de l'été et jusqu'à la fin de l'automne principalement sur et aux abords des souches et débris ligneux très décomposés des bois de conifères, sur les talus ou allées de ceux-ci, les bords des fossés et même parfois sur sol empierré, préférant les sols acides, moins fréquemment dans les bois de feuillus ou bois mixtes, appréciant alors la présence des châtaigniers, hêtres et chênes.

Confusions possibles avec d'autres membres de la famille, tous comestibles.

La chair du chapeau, de couleur crème, devient gris bleu à la coupe. Les spores sont de couleur brun olivâtre. Le carpophore est de consistance généralement assez molle, au contraire du pied ... que certains rejettent : pas moi ! Ce très bon comestible à l'agréable saveur de noisette a l'avantage d'être rarement véreux. Par contre, il a un inconvénient majeur : la faculté d'assimiler et de concentrer les déchets toxiques, notamment les métaux lourds mais aussi radioactifs de manière bien plus importante que les autres champignons ! C'est pourquoi il ne faut le récolter que dans des endroits éloignés de toute pollution, industrielle, routière ou autre, ne le déguster qu'à doses parcimonieuses ...

Bolet bai en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Bolet bai en forêt sur le Bassin d'Arcachon

Bolet orangé

Bolet orangé en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Bolet orangé en forêt sur le Bassin d'Arcachon

Le Bolet orangé a un chapeau de 8 à 15 cm ou plus, charnu, d'abord hémisphérique puis convexe, à surface irrégulière, à marge très peu enroulée devenant lisse à faiblement excédante et parfois légèrement ondulée, à cuticule finement feutrée, de couleur vive allant de l'orangé ou roux orangé ou parfois plus foncé.

Il n’y a pas de lames mais des tubes longs, d'abord de couleur blanchâtre puis devenant grisâtre à brunâtre.

Il n’y a pas d’anneau.

Le pied est d'abord généralement trapu voire obèse mais pouvant être également cylindrique, puis s'allongeant et devenant légèrement renflé à la base, rugueux, blanchâtre à blanc grisâtre parsemé de squamules de couleur blanche devenant ensuite brun-rougeâtre puis noirâtre, bleu verdâtre à la base.

On le cueille à partir du milieu de l'été et jusqu'à la fin de l'automne.

La transition de couleur des squamules est très précoce et les couleurs de chapeau parfois surprenantes.

On le rencontre principalement dans les bois de trembles, plus rarement sous d'autres feuillus, le plus souvent sur les sols argileux et dans les dépressions plus humides, les coupe-feux en creux et les abords des fossés, le plus souvent caché dans les zones herbeuses lorsqu'il fait sec.

Confusions possibles avec le bolet roussissant, le bolet rude, le cèpe des pins et le bolet orangé des chênes.

La chair est molle dans le chapeau, verdissant avec l'âge. Elle est ferme dans le pied mais dure à sa base, blanche virant au rose-grisâtre puis très rapidement au vert bleuâtre à gris noirâtre. La couleur de ce champignon le distingue assez nettement des autres membres de la famille, sauf avec le bolet roussissant... que certains ouvrages assimilent à celui-ci... Il s'agit d'un bon comestible mais que beaucoup n'apprécient pas (car "mangeant avec les yeux") en raison de sa couleur virant rapidement au noirâtre à la découpe.

Bolets orangés en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Bolets orangés en forêt sur le Bassin d'Arcachon

Bolet des Bouviers

Bolets des Bouviers en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Bolets des Bouviers en forêt sur le Bassin d'Arcachon

Le Bolet des Bouviers a un chapeau de 5 à 10 cm, hémisphérique s'aplanissant rapidement mais devenant bosselé, à marge lisse, luisant, de couleur jaune-beige à jaunâtre-verdâtre, parfois jaunâtre ocre.

Pas de lames mais des tubes larges et anguleux, adnés à très légèrement décurrents, de couleur jaune verdâtre brunissant au toucher.

Il n’y a pas d’anneau.

Le pied est long et fin, souvent flexueux, de même couleur que le chapeau.

Une odeur faiblement fruitée émane de ce champignon.

On le rencontre à partir de la fin de l'été et jusqu'à la fin de l'automne essentiellement dans les bois de résineux, souvent dans les zones herbues des pinèdes et des landes, appréciant les zones aérées et les sols acides.

La chair est blanchâtre. Ce champignon se développe le plus souvent en groupes de plusieurs individus, parfois nombreux. Il devient visqueux à l'humidité. Sa chair molle et sa saveur assez quelconque ou douçâtre le classent parmi les comestibles sans grande valeur.

Bolets des Bouviers en forêt sur le Bassin d'Arcachon
Bolets des Bouviers en forêt sur le Bassin d'Arcachon