Page 1

 

Dans ce chapitre, j’ai voulu retracer l’histoire de Gujan-Mestras au travers de cartes postales anciennes (collection privée) ainsi que d’un film qui, à lui seul, est toute une histoire à part entière.

 

Pour bien vous repérer sur les cartes postales, lisez bien les sous-titres des photos ainsi que les commentaires qui en accompagnent certaines. 

 

J’ai tenu à être, sur ces différentes pages, à ma modeste manière, grâce à mes souvenirs et ceux que m’ont laissés mes ancêtres, un "passeur d’histoire" afin l’Histoire de Gujan-Mestras perdure auprès de notre jeunesse.

 

Je tiens à remercier tous ceux qui ont contribué à l'enrichissement de ma collection personnelle de photos et cartes postales afin de me permettre de retracer au mieux le vécu de Gujan-Mestras : Olivier Narp, Alain Folliot, Jean-Pierre Dubourdieu...

 

Et maintenant, je vous propose de me suivre, dans les couloirs du temps, à la recherche d’un monde perdu…

 

J'ai consacré cette première page à :

- Histoire de Gujan-Mestras et de son patrimoine (bergers landais, résiniers...),

- Un film : "Ceux du Rivage" de 1943 (à visionner dans son intégralités),

- Quelques rues et chemins,

- La gare et son quartier,

- L'ancienne poste et son quartier,

- La mairie (ancienne et nouvelle) et le Monuments aux Morts.

 

Carte de Gujan-Mestras en 1708
Carte de Gujan-Mestras en 1708

Les premières traces de la paroisse de Gujan-Mestras remontent à 1274. Elle se situe alors sous le patronage de Saint-Exupère de Gujan, du nom d’un évêque de Toulouse au Vème siècle. Plus tard, en 1572, les Jésuites la prennent en charge et décident de la placer sous la protection de Saint-Maurice.

La naissance du Captal de Buch :

Après la mort de son père Charles VII, le roi de France Louis XI avait rendu aux Captaux de Buch leurs biens, confisqués après la bataille de Castillon en raison de leur attachement et de leur fidélité à la couronne d’Angleterre.

De retour d’exil, Jean de Foix Candale trouve en 1468 sa seigneurie de Buch en grande partie dépeuplée et octroie une première "baillette" en faveur de Gujan, La Teste et Cazaux qui procurait des avantages aux habitants des trois paroisses qui composaient le "Captalat de Buch". Les droits des habitants furent confirmés par la suite dans de nombreuses transactions passées avec le seigneur du Captal de Buch et notamment en 1535, 1550, 1604 et 1645. Ces droits sur "La Montagne" qui existent toujours, quoique difficilement applicables, n’ont cessé de donner lieu à de graves contestations, essentiellement en 1793, où une pétition de la masse des habitants du Captalat revendiqua des droits de propriété sur toute la forêt. Ces avantages obtenus dès 1468 et formulés pour la première fois par Jean de Foix Candale peuvent de nos jours se résumer à ceci : tout habitant résidant depuis 5 ans dans les communes de Gujan et La Teste (Cazaux fait partie de La Teste) peut demander à des syndics élus de se faire délivrer le bois de pin nécessaire à son chauffage et à ses constructions (maison et bateau). Il peut, également, ramasser du bois mort, incendié ou sinistré ne pouvant plus donner résine. Enfin, tout habitant possède le droit de glandage, herbage et pacage.

La paroisse de Gujan-Mestras :

Les premières traces de la paroisse de Gujan-Mestras remontent à 1274. Elle se situe alors sous le patronage de Saint-Exupère de Gujan, du nom d’un évêque de Toulouse au Vème siècle. Plus tard, en 1572, les Jésuites la prennent en charge et décident de la placer sous la protection de Saint-Maurice.

Durant l’Ancien Régime, Gujan-Mestras est soumise à l’autorité du "Captal de Buch" qui règne sur la région. Elle est alors dans l’ombre de la paroisse voisine de La Teste-de-Buch, dont elle exploite les forêts. Les habitants de l’époque vivent essentiellement de la pêche, mais aussi de la culture du millet et de la vigne. Ils élèvent également dans la lande des moutons et des abeilles.

En 1726 la paroisse de Gujan compte environ 1500 habitants.

La partie cultivée est relativement peu importante car les habitants préfèrent retirer leurs subsistances de la mer plutôt que de la terre ; la pêche fournit du beau poisson, et les huîtres et coquillages sont toujours très abondants. La plus grande partie de la paroisse est constituée par des landes qui s’étendent jusqu’à Cazaux. Ces landes sont d’ailleurs très utiles à cette époque et ne constituent pas un terrain perdu ; elles servent à la pâture des bestiaux et principalement des brebis qui se plaisent beaucoup sur ces terres, ainsi que sur les prés salés, et y trouvent une nourriture plus saine que partout ailleurs. La partie de Gujan cultivée est composée de terres labourées (froment, seigle, blé noir, maïs…) et de vignes situées en bordure du bassin. Cette période, prospère semble-t-il, ne sera freinée que par la Révolution dont notre région, bien qu’isolée, subira tout de même les graves conséquences. Ainsi en 1789 le Captalat de Buch est très affaibli et, dès l’an II de la République, son dernier seigneur, François Amanieu de Ruat, renonce à tous ses droits féodaux, laissant les habitants aux prises avec le droit d’usage. La nouvelle administration conserve alors les limites des anciennes paroisses mais supprime Cazaux qui sera rattaché à La Teste.

Après la Révolution Française, l’administration révolutionnaire, qui vient de créer officiellement les communes, laisse Gujan aux prises avec d’énormes difficultés. En ces années troublées qui succèdent à la Révolution de 1789, il faut faire face aux abus de la conscription qui puise dans la jeunesse Gujanaise un important contingent de marins partant servir dans les armées de Napoléon 1er. En même temps survient la terrible gelée de l’an X qui détruit la presque totalité des vignes du pays. Privés de revenus substantiels, en proie aux graves suites des procès Nezer, "La Montagne" et les "biens communaux", aux difficultés des communications dans la commune en raison de chemins vicinaux trop étroits (2 charrettes ne pouvant se croiser) et avec Bordeaux (le chemin qui y conduit est impraticable 6 mois à cause des crues de La Leyre), les maires, soucieux d’administration et de réalisme se heurtent à de gigantesques problèmes, mais réussissent quand même à donner à notre commune un aspect accueillant. Dans "Le guide de l’étranger sur le chemin de fer de La Teste" en 1841, l’auteur écrit : "A Mestras, le chemin de fer passe près des maisons basses qui donnent un aspect riant et plein de vie, tous les voyageurs sont agréablement surpris. Au moment de la haute mer, le Bassin, dont les flots viennent battre les bords de la levée du chemin de fer, présente un spectacle magnifique. On aperçoit à certains moments une multitude de barques qui voguent à toutes voiles. Les cultures principales sont la vigne, le froment, le seigle, le mil, le maïs et la pomme de terre, se cultivant en-deçà et au-delà des quelques bois de pins. La vigne donne un assez bon revenu. Le vin se vend couramment 45 à 50 F (la barrique bordelaise) ".

Ce n’est donc qu’après la Révolution Française que la commune s’émancipe et commence à se développer.

A partir de 1823, les distilleries de résine prolifèrent. La création du canal de Cazaux-La Hume en 1834, et l’arrivée du chemin de fer en 1841, favorisent l’essor de Gujan-Mestras.

Un petit commerce se développe alors : lorsque le chemin "Lou camin de Bourdéou" est praticable avec charrettes et chevaux, les pêcheurs de Gujan apportent ainsi le plus gros de leur pêche (poisson et huîtres) à Bordeaux en empruntant un chemin difficile et très sablonneux qui existe toujours (témoin la "Route des poissonniers" entre Mestras et Le Teich).

La spécialité locale devient alors l’ostréiculture qui apparaît en 1857.

 

Les bergers landais

Gujan-Mestras autrefois : En 1905, bergers landais gardant leur troupeau sur les bords du Bassin, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : En 1905, bergers landais gardant leur troupeau sur les bords du Bassin, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

 

Photo ci-dessous : Il est à noter que bon nombre de bergers tricotaient en surveillant leur troupeau.

Gujan-Mestras autrefois : Berger landais, sur ses échasses, gardant son troupeau tout en tricotant, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Berger landais, sur ses échasses, gardant son troupeau tout en tricotant, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

 

Les résiniers

J'ai tenu à joindre les 2 documents, ci-dessous, en format pdf car ils apportent un complément d'informations (non des moindres) à mon historique.

 

Pour y accéder, cliquez sur les 2 "Télécharger" respectifs.

Historique Gujan-Mestras
Historique Gujan-Mestras.pdf
Document Adobe Acrobat 176.7 KB
Histoire Locale Gujan-Mestras
Histoire Locale Gujan-Mestras.pdf
Document Adobe Acrobat 101.4 KB
Une des affiches du film "Ceux du Rivage", tourné à Gujan-Mestras, Bassin d'Arcachon, en 1943
Une des affiches du film "Ceux du Rivage", tourné à Gujan-Mestras, Bassin d'Arcachon, en 1943

 

Le film "Ceux du Rivage" est une comédie dramatique de 1943 (en noir et blanc) qui fut entièrement tournée à Gujan-Mestras et sur le Bassin d’Arcachon.

Pendant des mois, le port de Larros et tous les Gujanais ont vécu suspendu au tournage de ce film qui fut un véritable évènement pour l'époque.

 

Ce film raconte le conflit entre deux pêcheurs d'Arcachon. Rocheteau soupçonne Clovis d'avoir couché avec sa femme, aujourd'hui décédée. Clovis élève un garçon, Jean, amoureux de Marie-Louise, la fille de Rocheteau. Ce dernier refuse le mariage car il pense que les jeunes sont frère et sœur. Un jour, Rocheteau est blessé d'un coup de revolver et ce sont Clovis et Jean qui sont accusés jusqu'à ce que l'on découvre le véritable meurtrier, Domanget, amant de Lucette, la femme qui vit avec Rocheteau. Clovis en profite alors pour dévoiler un secret... : Jean est le fils naturel de sa sœur et n'a donc aucun lien de parenté avec Marie-Louise.

 

Réalisation et scénario de Jacques Séverac, dialogues de Paul Achard, musique de Tony Aubin.

Ce film met en scène :

     - Blanchette Brunoy (1915-2005, qui eut à son actif de nombreux films avec Jean Renoir, Edouard Molinaro…) dans le rôle de Marie-Louise,

          - Fernand Charpin (1887-1944, qui fut également un des acteurs fétiches de Pagnol) dans le rôle de Clovis,

            -  Aimé Clariond (1894-1960) dans le rôle de Rocheteau,

          - René Dupuy (1920-2009) dans le rôle de Jean,

       - Raymond Buissières (1907-1982, qui eut de nombreux films à son actif avec Claude Autant-Lara, Marc Allégret, Marcel Carné, Clouzot, René Clair, Claude Zidi, Edouard Molinaro…) dans le rôle de Domanget.

 

 

Un immense merci à Jean-Pierre Dubourdieu (Gujan-Mestras, Gironde) qui a racheté les droits de ce film et m’en a donné une copie afin de le diffuser pour le faire revivre.

 

Une des affiches du film "Ceux du Rivage", tourné à Gujan-Mestras, Bassin d'Arcachon, en 1943
Une des affiches du film "Ceux du Rivage", tourné à Gujan-Mestras, Bassin d'Arcachon, en 1943

 

Ce film étant dans sa version origniale très ancienne et afin de pouvoir vous en faire profiter sur mon site, j'ai été amenée à l'engistrer , en plusieurs parties, chez un hébergeur qui acceptait ce format. Tout reste donc d'époque de l'image jusqu'au son... Une vraie petite pépite !

 

1ère partie :

pour visionner, cliquez ci-dessous

 

2ème partie :

pour visionner, cliquez ci-dessous

 

3ème partie :

pour visionner, cliquez ci-dessous

 

4ème partie et fin :

pour visionner, cliquez ci-dessous

 

L'Avenue de Lattre de Tassigny (Route Départementale), quartier de Meyran

ent Route Départementale) avec "La Pergola" , hôtel-restaurant devenu aujourd'hui bar-tabac "Le Gréement", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : l'Avenue de Lattre de Tassigny (anciennement Route Départementale) avec "La Pergola" , hôtel-restaurant devenu aujourd'hui bar-tabac "Le Gréement", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : l'Av de Lattre de Tassigny (anciennement Route Départementale) avec "La Pergola" , hôtel-restaurant devenu aujourd'hui bar-tabac "Le Gréement", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection) - vue plus récente que la précédente
Gujan-Mestras autrefois : l'Av de Lattre de Tassigny (anciennement Route Départementale) avec "La Pergola" , hôtel-restaurant devenu aujourd'hui bar-tabac "Le Gréement", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection) - vue plus récente que la précédente

 

Rue Dejean Castaing (perpendiculaire à L'Avenue de Lattre de Tassigny ancienne Route Départementale et à gauche de l'ancien commerce "La Pergola"), quartier de Meyran

Gujan-Mestras autrefois : Camping de l'A.N.A.S. "Association Nationale d'Action Sociale des personnels de la police nationale et du ministère de l'intérieur", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Camping de l'A.N.A.S. "Association Nationale d'Action Sociale des personnels de la police nationale et du ministère de l'intérieur", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Le Cours de Verdun (Route Départementale), quartier de Gujan

Gujan-Mestras autrefois : le Cours de Verdun à l'entrée de Gujan (en venant d'Arcachon), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : le Cours de Verdun à l'entrée de Gujan (en venant d'Arcachon), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Sur la carte ci-dessus, le Cours de Verdun est coupée, au niveau du véhicule que l'on aperçoit au loin, par le croisement de la Rue Aimé Broustaut et de la Rue du Château :

- à gauche, la propriété Dr Monier qui fut en quelque sorte un innovateur en médecine puisqu’il pratiquait, dans son cabinet, les bains de boues antirhumatismaux attirant ainsi de nombreuses personnes venant de toute la France,

- à droite, l’ex-studio photos "Studio Roger" qui fut préalablement le commerce de fruits et légumes de Mr Angulo. Aujourd’hui, c’est la place du magasin de menuiserie "DL Menuiserie (JDP)".

 

 

Gujan-Mestras autrefois : le Cours de Verdun , Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : le Cours de Verdun , Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Sur la carte postale du haut (en noir et blanc) et celle du dessous (en version colorisée), même vue de l'ancienne route nationale, ici partie Cours de Verdun (en venant d'Arcachon), avec à droite, en remontant la rue : la boucherie de la famille de Castandet (dernier boucher, Jeannot Castandet, actuellement devenue agence immobilière), une Traction Citroën en stationnement devant l'ancienne maison Dubrana (devenue, de nos jours, superette), l'ancien hôtel restaurant "La Coquille", la maison du sellier avec sa galerie (devenue cabinet vétérinaire), la pharmacie Bourgoin (aujourd'hui Pharmacie Centrale de Gujan), l'ancienne droguerie tenue par Mr et Mme Daisson (parents de Dominique et Francis qui tiennent l'hôtel restaurant "La Guérienne", devenue magasin de réparation de tableaux d'art), l'ancienne maison de la famille Trouis (devenue communale et "Maison de la Culture").

Gujan-Mestras autrefois : le Cours de Verdun , Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : le Cours de Verdun, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

La Rue du Truc devenue Rue du Maréchal Joffre

Gujan-Mestras autrefois : Rue du Truc, devenue Rue du Maréchal Joffre, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Rue du Truc, devenue Rue du Maréchal Joffre, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Rue du Maréchal Joffre, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Rue du Maréchal Joffre, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Rue du Truc, devenue Rue du Maréchal Joffre, avec boutique "Au Rayon d'Or", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Rue du Truc, devenue Rue du Maréchal Joffre, avec boutique "Au Rayon d'Or", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Rue du Truc (1913), devenue Rue du Maréchal Joffre, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Rue du Truc (1913), devenue Rue du Maréchal Joffre, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1910, la villa "Anne", maison Daney à l'angle Cours de la République et Rue Mal Joffre (actuellement annexe de la Mairie), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1910, la villa "Anne", maison Daney à l'angle Cours de la République et Rue Mal Joffre (actuellement annexe de la Mairie), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Autour de l'église

Gujan-Mestras autrefois : en 1908, l'Avenue de l'Eglise, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1908, l'Avenue de l'Eglise, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : vers 1905, sortie de la messe et pose photo devant la Croix de la Mission, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : vers 1905, sortie de la messe et pose photo devant la Croix de la Mission, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Avenue de l'Eglise avec la Croix de la Mission, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Avenue de l'Eglise avec la Croix de la Mission, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Avenue de l'Eglise avec la Croix de la Mission (1930), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Avenue de l'Eglise avec la Croix de la Mission (1930), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Avenue de la passerelle (1932), devenue Avenue de l'église avec maison famille Geffroy à gauche, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Avenue de la passerelle (1932), devenue Avenue de l'église avec maison famille Geffroy à gauche, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Sentier de Daguet, aujourd'hui Rue Paul Pouget, et en fond maisons Rue du Truc devenue Rue du Maréchal Joffre, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Sentier de Daguet, aujourd'hui Rue Paul Pouget, et en fond maisons Rue du Truc devenue Rue du Maréchal Joffre, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Le pont et le ruisseau, Cours de Verdun (Route Départementale), quartier de Gujan

Gujan-Mestras autrefois : le Cours de Verdun (sens direction Arcachon), à l'époque Route Départementale, au niveau du petit pont, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : le Cours de Verdun (sens direction Arcachon), à l'époque Route Départementale, au niveau du petit pont, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Sur la carte ci-dessus :

A gauche au premier plan, juste avant le pont, sera plus tard construit un garage automobile qui sera, par la suite, remplacée par la Caserne des Pompiers. Aujourd’hui démolie (comme la maison qui fut par la suite construite), elle est remplacée par un petit jardin public.

La maison de gauche (après le pont enjambant le ruisseau) sera démolie et remplacée par la propriété "La Savane" qui sera morcelée et deviendra maison de retraite puis maintenant résidence.

A droite et juste après le pont, naîtra la brasserie "La Guérinière" aujourd’hui hôtel-restaurant de luxe.

 La maison, tout au fond à gauche, faisant l’angle avec la Rue de l’Or, existe toujours.

 

Sur les deux cartes suivantes  : une vue un plus récente, au fil des ans,  que celle du dessus.

Gujan-Mestras autrefois : Cours de Verdun (sens direction Arcachon), à l'époque Route Départementale, au niveau du petit pont, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Cours de Verdun (sens direction Arcachon), à l'époque Route Départementale, au niveau du petit pont, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
ujan-Mestras autrefois : Cours de Verdun (sens direction Arcachon), à l'époque Route Nationale, au niveau du petit pont, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Cours de Verdun (sens direction Arcachon), à l'époque Route Nationale, au niveau du petit pont, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Cours de Verdun (sens direction Arcachon), au niveau du petit pont avec, à gauche, la villa "La Savane", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Cours de Verdun (sens direction Arcachon), au niveau du petit pont avec, à gauche, la villa "La Savane", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : début du Cours de Verdun (sens vers Arcachon), juste avant le petit pont, à gauche, le garage automobile de Mr L. Larroque, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : début du Cours de Verdun (sens vers Arcachon), juste avant le petit pont, à gauche, le garage automobile de Mr L. Larroque, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Sur la carte postale, ci-dessus, le début du Cours de Verdun (direction Arcachon), juste avant le petit pont avec, à gauche, le garage automobile de Mr L. Larroque qui sera ensuite remplacé par la Caserne des Pompiers. En façade du garage, on peut remarquer un ancien poste à essence.

Aujourd’hui, ce bâtiment a été démoli pour faire place à la maison de retraite "La Savane" qui, à son tour, a déménagé et a été remplacée par à une résidence  séniors avec services "Les Terrasses du Bourg".

 

Gujan-Mestras autrefois : Cours de Verdun, à l'époque Route Départementale, au niveau du petit pont (sens direction Le Teich), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Cours de Verdun, à l'époque Route Départementale, au niveau du petit pont (sens direction Le Teich), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Cours de Verdun, à l'époque Route Départementale, au niveau du petit pont (sens direction Le Teich), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée) - même carte que précédemment mais autre version "colorisée"
Gujan-Mestras autrefois : Cours de Verdun, à l'époque Route Départementale, au niveau du petit pont (sens direction Le Teich), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée) - même carte que précédemment mais autre version "colorisée"
Gujan-Mestras autrefois :  aux environs de 1920, le pont et le ruisseau avec, en fond, le moulin à eau Daney (aujourd'hui "La Savane") enjambant le Cours de Verdun (à l'époque Route Départementale), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : aux environs de 1920, le pont et le ruisseau avec, en fond, le moulin à eau Daney (aujourd'hui "La Savane") enjambant le Cours de Verdun (à l'époque Route Départementale), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois :  aux environs de 1920, le pont et le ruisseau avec, en fond, le moulin à eau Daney (aujourd'hui "La Savane") enjambant le Cours de Verdun (à l'époque Route Départementale), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : aux environs de 1920, le pont et le ruisseau avec, en fond, le moulin à eau Daney (aujourd'hui "La Savane") enjambant le Cours de Verdun (à l'époque Route Départementale), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Le Cours de la République (Grand'Rue, Route Départementale, Route de Bordeaux), quartier de Mestras

Gujan-Mestras autrefois : en 1910, Cours de la Réplique (la Grand'Rue à l'époque) avec, à droite au premier plan, le commerce qui deviendra l'Hôtel des Pyrénées, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1910, Cours de la Réplique (la Grand'Rue à l'époque) avec, à droite au premier plan, le commerce qui deviendra l'Hôtel des Pyrénées, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1922, Cours de la Réplique, le café Dupuy, le marchand de légumes Barsacq et l'Hôtel des Pyrénées, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1922, Cours de la Réplique, avec le café Dupuy, le magasin de légumes de la famille Barsacq (Mathilde et Roger) et l'Hôtel des Pyrénées, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Sur la carte postale ci-dessus (1922) et celle juste dessous (1950), même vue de l'ancienne route nationale, ici partie Cours de la république, avec  :

- en 1922, à droite : le café Dupuy, suivi du magasin de légumes de la famille Barsacq, l'Hôtel des Pyrénées et, de l'autre côté de rue, la maison de Melle Greize (cachée par l'arbre),

- en 1950, côté droit, le bar-tabac de la "Côte d'Argent" (qui n'existait pas sur la carte précédente).

De nos jours, seul subsiste le bar-tabac de la "Côte d'Argent". Les autres commerces ont disparu  :

- le café Dupuy a été par la suite remplacé par la maroquinerie "La Civette" devenue aujourd'hui le magasin d'optique et surdité Desjardins,

- l'Hôtel des Pyrénées (tenu en dernier par la famille Rouby) et le magasin de légumes (qui, par la suite, est devenue salle du restaurant de l'hôtel) ont été aménagés en logements.

- la maison de Melle Greize a été démolie et son emplacement est devenu, de nos jours, une partie de la Place de la Claire.

Gujan-Mestras autrefois : en 1950, Cours de la République avec, en premier plan, le bar-tabac de la "Côte d'Agent", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1950, Cours de la République avec, en premier plan, le bar-tabac de la "Côte d'Agent", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

 

Ci-dessous, carte en couleur plus récente :

A droite : au premier plan, avec la bâche verte, le bar-tabac "La Côte d’Argent", une alimentation, un magasin de comestibles (légumes) de Roger et Mathilde Barsacq, juste après (avec les 2 étages) l’hôtel "Les Pyrénées" de la famille Rouby, en suivant (bâtisse à un étage avec une bâche) la cave de la famille Barateau, puis (grand immeuble avec un étage) la pharmacie de Melle Boirie.

 

A gauche, la barrière et les arbres de la propriété de Melle Greize.

 le bar-tabac de la "Côte d'Agent", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Cours de la République avec, en premier plan, le bar-tabac de la "Côte d'Agent", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Cours de la République avec l'hôtel "Les Pyrénées", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Cours de la République avec l'hôtel "Les Pyrénées", Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : vers 1930, Cours de la République (dans l'autre sens) avec le magasin "De Tout un Peu" et l'hôtel "Les Pyrénées" (avec pub Tobler au mur) et, à droite, la propriété Dr Bézian, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : vers 1930, Cours de la République (dans l'autre sens) avec le magasin "De Tout un Peu" et l'hôtel "Les Pyrénées" (avec pub Tobler au mur) et, à droite, la propriété Dr Bézian, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Sur la carte ci-dessus :

Le magasin "De Tout un Peu" est devenu, par la suite, la bijouterie horlogerie de Mr Martin et, de nos jours, le magasin de fleurs et plaques mortuaires de la fleuriste, de l’autre côté de rue, "Fleurs Océanes".

L’ex-propriété du Docteur Louis Bézian (un des anciens maires de la commune) et de son épouse faisant l’angle de deux rues (Cours de la République et Rue du Dr Bézian) a été, par la suite, morcelée en 2 lots : celui à droite de la carte postale, appartenant à Mme Annie Pautrizel (fille du Docteur Bézian et épouse du Docteur Pautrizel) et l’autre partie, anciennement à Mr et Mme Michel Bézian (fils du Docteur et, lui aussi, ex-maire de la commune). A ce jour, seules demeurent en vie Mme Pautrizel (ainsi que sa descendance) et Mme Bézian.

 

Sur la carte ci-dessous :

Au premier plan à droite, la confiserie du "père" Barateau (qui faisait la joie des enfants se rendant à l'école primaire Gambetta) qui deviendra, par la suite, la librairie Bonnin puis, aujourd'hui, la pizzeria "Chez Gigi". L'impasse et l'immeuble juste après existe toujours.

Au premier plan à gauche, à la place de l'arbre, et faisant l'angle avec la Rue Gambetta, la superette "Super A" sera construite bien après et remplacé par le "Lidl" et maintenant occupé (en partie) par l'agence immobilière Bedin. Juste après, l'immeuble de la pharmacie de Melle Boirie qui deviendra Pharmacie Rullier puis maintenant un local multi-commerces dont le cabinet de cardiologie du Dr Costa.

Gujan-Mestras autrefois : Cours de la République (à l'époque, Route de Bordeaux), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Cours de la République (à l'époque, Route de Bordeaux), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Cours de la République (à l'époque, Route de Bordeaux), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Cours de la République (à l'époque, Route de Bordeaux), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Carte ci-dessus :

A cet endroit, la rue principale de la Route de Bordeaux (qui deviendra le Cours de la République) est par la Rue Jules Barat et le début de la Rue Paul Bataille.

A l’angle, le café et buvette "Alain" sera, par la suite remplacé par la droguerie de la famille Peintre. De nos jours, c’est l'agence d’emplois intérimaires "Temporis".

Juste après, le commerce avec la bâche en devanture était le magasin de cycles de Mr Mirou. Actuellement, c’est la restauration "Au P’tit Creux du Bassin".

Juste après, l’immeuble en long avec un étage fut (pendant des années) la maison du Dr Parent (médecin généraliste).

Viendra, en autre, par la suite au fil des ans, dans cette partie gauche de rue en remontant :

- L’armurerie de Mr Cazenave qui est maintenant remplacé par le salon de coiffure "Un Gars & Une Fille",

- Le salon d’éthicienne de Mme Busca (aujourd’hui fermé),

- La laverie de Marie-Claire Jouaville (toujours en activité),

- Une boucherie qui est de nos jours devenue le salon de coiffure "Le Studio",

- La banque "Crédit Agricole",

etc…

Avec, tout au loin, le haut de l’hôtel-restaurant "Les Pyrénées" et sa publicité pour le chocolat "Tobler".

 

La Rue du Docteur Dufourg, quartier de Mestras

Gujan-Mestras autrefois : la maison et la Rue du Docteur Dufourg, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la maison et la Rue du Docteur Dufourg, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

La maison du Dr Dufourg existe toujours. Elle fait l’angle de la rue portant son nom ainsi que la Rue du Théâtre. A une époque plus récente, elle a été, de nouveau, la propriété d’un autre médecin.

Bien que rénovée, l'immeuble a gardé quasiment le même aspect y compris la marquise au-dessus de la porte d'entrée.

 

La Rue du Docteur Bézian (ex Route de Capsus), quartier de Mestras

Gujan-Mestras autrefois : Route de Capsus, carte datée du 03/12/1863, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Route de Capsus, carte datée du 03/12/1863, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

La Rue de Capsus deviendra, beaucoup plus tard, la Rue du Docteur Bézian.

Cet endroit de Mestras a d’ailleurs conservé, pour tous les anciens Gujanais, le nom de "Quartier de Capsus" et l’on dit souvent lorsque l’on s’y rend : "je vais à Capsus".

Pour la petite histoire, mes grands-parents paternels y habitaient et mon père y était né (ses frères et sœurs y ont aussi vécu jusqu’à leur mariage).

Gujan-Mestras autrefois : vers 1930, Rue du Dr Bézian et sa maison (au premier plan à droite), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : vers 1930, Rue du Dr Bézian et sa maison (au premier plan à droite), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

 

Maison et Colonie "Chante Cigale", quartier de Mestras

Gujan-Mestras autrefois : vers 1912, la villa "Chante Cigale", Rue de la Liberté, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : vers 1912, la villa "Chante Cigale", Rue de la Liberté, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Carte ci-dessus :

En 1912, la villa "Chante Cigale", Rue de la Liberté.

 

Carte ci-dessous :

La villa deviendra par la suite (avec l’immense terrain environnant) le logement du Directeur et l’administration de la colonie " Chante Cigale " qui fut la propriété de la Caisse d’Allocations Familiales du Puy de Dôme.

Pour la petite histoire, durant la période de non occupation des lieux, c’est-à-dire, hors vacances scolaires estivales, la colonie faisait office (et ce durant bien des années) de Collège d’Enseignement Général (C.E.G.) pour les élèves du Sud-Bassin en attendant la construction du Collège d’Enseignement Secondaire (C.E.S.) actuel.

Gujan-Mestras autrefois : vue aérienne de la colonie "Chante Cigale", angle Cours de la Marne et Rue de la Liberté, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : vue aérienne de la colonie "Chante Cigale", angle Cours de la Marne et Rue de la Liberté, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

La maison existe toujours, protégée par article municipal car de style "Arcachonnaise"(comme bon nombre de villas de ce style sur la commune). Seuls les bâtiments annexes ont été démolis pour faire place à une résidence.

 

La Rue des Entrepôts (de nos jours, Rue de L'Yser)

Aux environs de 1910, sur les 3 cartes postales qui suivent, la Rue des Entrepôt longeant la voie ferrée (face à la Gare) et qui deviendra l’actuelle Rue de l’Yser, avec :

-  L’entrée du "Syndicat des Marins" qui se trouvait (à l’époque) dans le fond d’une impasse,

- Le café-restaurant "Café Landais" (aucun rapport avec celui qui existera plus tard face à la gare et marché).

Sur la première carte, longue maison avec une galerie ouverte (tenue par des poteaux en fer) deviendra, juste quelques années plus tard, l’hôtel-restaurant "Le Richelieu" (aujourd’hui quasiment identique mais transformé en logements).

Des années plus tard, le "Café Landais" fermera ses portes et c’est le "Syndicat des Marins" qui y prendra place (après transformation) et l’ancien local deviendra entrepôt pour les marchandises de ce commerce.

Ce syndicat était comparable aux "Comptoirs de la Mer" qui existent actuellement au sein de la France mais il était uniquement réservé aux ostréiculteurs ou ouvriers ostréicoles. On n’y trouvait que des outils, matériaux, vêtements… destinés aux métiers de la mer.

Le "Syndicat des Marins" sera, par la suite, rénové et fermera à son tour. A son lieu et place, existe maintenant le "Centre Saint Exupéry" (cercle du club de bridge notamment) et Maison des Jeunes à l’arrière.

 

Gujan-Mestras autrefois : en 1910, Rue des Entrepôts (qui deviendra Rue de l'Yser), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1910, Rue des Entrepôts (qui deviendra Rue de l'Yser), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : le café-restaurant "Café Landais" à côté du Syndicat des Marins (Rue des Entrepôts puis Rue de l'Yser) , Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : le café-restaurant "Café Landais" à côté du Syndicat des Marins (Rue des Entrepôts puis Rue de l'Yser) , Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : l'entrée du Sydicat des Marins avec, à droite, le café-restaurant "Café Landais" (Rue des Entrepôts puis Rue de l'Yser) , Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : l'entrée du Sydicat des Marins avec, à droite, le café-restaurant "Café Landais" (Rue des Entrepôts puis Rue de l'Yser) , Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

 

La Gare

Gujan-Mestras autrefois : en 1903, attelage landais à la gare, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1903, attelage landais à la gare, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

La ligne de chemin de fer Bordeaux - La Teste fut inaugurée en 1841 et comme à Gujan rien ne se passe comme ailleurs, la commune disposait de 5 gares (Canteranne, Mestras, Gujan "Petit Bonheur", Meyran et La Hume). Toutes ces gares générèrent tant de conflits parmi les autochtones que la société BLT en supprima 3 pour n’en conserver que 2, Gujan et la Hume. La position de celle de Gujan mettant en colère les Mestrassais, un compromis finit par être trouvé en positionnant la nouvelle gare sur une ligne imaginaire servant de frontière entre Gujan et Mestras , à l’emplacement que nous lui connaissons actuellement.

La gare et la station de Gujan-Mestras a été mise en service le 7 juillet 1841 par la Compagnie du Chemin de Fer de Bordeaux à La Teste, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation sa ligne de Bordeaux-Ségur à La Teste.

En décembre 1853, la ligne et la gare sont reprises par la Compagnie des Chemins de Fer du Midi et du Canal Latéral à la Garonne.

 

En cette moitié du XIXème siècle, la société devenue celle des Chemin de fer du midi possédait 5 locomotives baptisées "Garonne", "Leyre", "Tauzin", "Océan", et "Gironde", une soixantaine de wagons et une dizaine de plateformes.

Gujan-Mestras autrefois : en 1908, façade de la gare, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1908, façade de la gare, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : façade de la gare, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : façade de la gare, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : façade de la gare, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : façade de la gare, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la gare, ses quais, trains à vapeur pour voyageurs et marchandises, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la gare, ses quais, trains à vapeur pour voyageurs et marchandises, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

La carte ci-dessus et celle d'en-dessous présente une vue identique mais sont d'une version différente. La premier est plus ancienne.

Gujan-Mestras autrefois : la gare, ses quais, trains à vapeur pour voyageurs et marchandises, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la gare, ses quais, trains à vapeur pour voyageurs et marchandises, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : quai de la gare avec ses voyageurs, un train à vapeur et, tout à droite, les hangards à marchandises, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : quai de la gare avec ses voyageurs, un train à vapeur et, tout à droite, les hangards à marchandises, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1905, quai de la gare avec train à vapeur, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1905, quai de la gare avec train à vapeur, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1907, quai de la gare, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1907, quai de la gare, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la gare et ses quais, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la gare et ses quais, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la gare et ses quais avec derrière les platanes, l'Hôtel-Restaurant Landais et, en fond, la cheminée de la scierie Deycard, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la gare et ses quais avec derrière les platanes, l'Hôtel-Restaurant Landais et, en fond, la cheminée de la scierie Deycard, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

 

La Scierie Deycard, le Marché Municipal couvert

Gujan-Mestras autrefois : la Scierie Deycard avec sa cheminée (face au chemin) et la Gare (à droite), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la Scierie Deycard avec sa cheminée (face au chemin) et la Gare (à droite), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

La scierie Deycard a été détruite en 1906 par un incendie.

Les ruines existeront encore bien après 1935, au grand bonheur des enfants du quartier qui venaient s’amuser à la pêche à la grenouille dans les mares qui s’étaient formées dans les anciennes fondations (souvenir que m’avait souvent conté ma maman).

Ce vestige de local désaffecté deviendra le marché municipal couvert qui était ouvert chaque matin de la semaine et occupé par les commerçants de la commune (poissons, épicerie, charcuterie, fruits et légumes, volaille, fleurs, ostréiculteur, fromager et, le dimanche matin exceptionnellement, un étal de pâtisserie). Dans les étals du marché, on y retrouvait Mr Deltéral, Mr et Mme Rivière, Mr Michel Cursan, Mr et Mme Larrieu puis leur fille Mme Denise Fonds-montmaur, Mrs Jean (dit Jeannot ou Meunine) et Daniel (dit Nané) Castandet, Mme Eva Benquey, Mme Marguerite Bernard (dite Margot), Mrs Albert et Jean-Claude Pédemay (père et fils), Mr Angulo, Mr Roger Barsacq, Mr Charlot Ripeton, Mme Bouscau (puis sa fille et son gendre, Nicole et Lucien Lescarret)... Le parler des clients et des commerçants amenait une ambiance des plus agréables, comme il en existait autrefois dans pareil lieu. Ces rencontres matinales étaient aussi l’occasion d’échanger conversation afin de connaître les dernières nouvelles du "pays"… Et là, pas besoin d’internet, ni de réseaux sociaux, pour avoir les infos en direct !!!

Depuis quelques années, le marché a fermé ses portes… Il a été remplacé par l’actuelle Maison des Arts.

 

 

Le "Café-Restaurant-Hôtel Landais"

Gujan-Mestras autrefois : le "Café-Restaurant-Hôtel Landais" (face à la Gare) au temps de Mr et Mme Duluc, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : le "Café-Restaurant-Hôtel Landais" (face à la Gare) au temps de Mr et Mme Duluc, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Ce café-hôtel-restaurant a fait partie des institutions commerçantes gujanaises et différents propriétaires s’y sont succédés : Mr et Mme Duluc, Mr F. Dartigue, Mr et Mme Eugène Sans puis Mr et Mme André Dulou.

De nos jours, l’hôtel-restaurant a disparu. Seul persiste le café appelé aujourd’hui "Le Pégase" (lui aussi a changé de propriétaires au moins à 2 reprises). Il se situe à l’angle de l’Avenue de la Gare et de la Rue Edmond Daubric.

 

Sur le reste de la propriété de l’ancien hôtel-restaurant (jardin, cave, chais…) un ensemble commercial a été construit : "Espace Dulou" (donnant à la fois sur l’Avenue de la Gare, la Rue Edmond Daubric et l’Allée des Fauvettes).

Gujan-Mestras autrefois : le "Café-Restaurant-Hôtel Landais" (face à la Gare) au temps de Mr F. Dartigue, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : le "Café-Restaurant-Hôtel Landais" (face à la Gare) au temps de Mr F. Dartigue, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : le "Café-Restaurant-Hôtel Landais" (face à la Gare) au temps de Mr et Mme Eugène Sans, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : le "Café-Restaurant-Hôtel Landais" (face à la Gare) au temps de Mr et Mme Eugène Sans, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

 

Chemin de la Gare qui deviendra la Rue de la Gare puis rebaptisée, Rue et enfin Allée des Fauvettes

à ne pas confondre avec l'actuelle Avenue de la Gare (qui est sa rue perpendiculaire)

Gujan-Mestras autrefois : l'ancien Chemin de la Gare (devenu rue de la Gare, puis rue et allée des Fauvettes) , Bassin d'Arcachon (photo de famille, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : l'ancien Chemin de la Gare (devenu rue de la Gare, puis rue et allée des Fauvettes) , Bassin d'Arcachon (photo de famille, collection privée)

Sur cette photo datant de 1927, cette villa arcachonnaise était la maison d’habitation de la famille de Mr et Mme Barthélémy Lagauzère (mes arrière grands-parents). Sur la façade, on distingue un panneau "Peinture Vitrerie" car en fond de cour existait un atelier de peinture. En effet, mon arrière grand-père (puis ses fils plus tard) tenait une entreprise de peinture et décoration réputée. Mon arrière grand-mère assurait, de son côté, le magasin de vente au détail de peinture et de préparation de coloris (à l’époque, c’était tout un art, car confectionnée à base de poudre d’ocres).

Devant le portail, ma grand-mère maternelle pose avec son petit chien (à l’époque, elle avait 16 ans). Cette villa a été par la suite l’habitation de famille de mes grands-parents (Marie-Thérèse, née Lagauzère, et André Pédemounou) puis de mes parents (Ginette, née Pédemounou, et Auguste de Almeida). Elle fut donc ma maison natale et j’y ai vécu jusqu’à mon mariage.

Cette villa existait déjà bien avant 1927, puisque mes arrières grands-parents l’avait achetée vers 1916 après leur départ de la "Villa Algérienne" (où ma grand-mère était née en 1911) au Village de L’Herbe (actuellement quartier du Cap Ferret).

La maison existe toujours (seul, l’atelier a disparu quelques temps avant le décès de mon arrière grand-père). De nos jours, elle se situe au 6 allée des Fauvettes. Seul le coloris extérieur est différent (jaune et blanc) et elle porte mon prénom, "Marie-France".

Elle est restée dans ma famille jusqu’aux derniers mois qui ont précédé le décès de ma maman. Les nouveaux propriétaires ont tenu à conserver son aspect extérieur.

Pour ce qui est de l’activité de peinture, elle a perduré dans la famille Lagauzère avec mon grand-oncle, Armand Lagauzère, et ses fils, Gilbert et Gérard Lagauzère, puis avec son petit-fils, Georges Lagauzère (fils de Gilbert). Tous mes autres grands-oncles ont également continué la profession à leur compte. 

… et pour la petite histoire, j’ai moi-même épousé un peintre-décorateur en bâtiment.

Gujan-Mestras autrefois : Angle rue Jules Barat et Edmont Daubric (1905), alimentation (Marceau, Sensey, Deltéral, Devriese), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : Angle rue Jules Barat et Edmont Daubric (1905), alimentation (Marceau, Sensey, Deltéral, Devriese), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Face à l’alimentation, à l’autre angle de rue où l’on voit la barrière grillagée, sera plus tard construite la Poste qui deviendra par la suite, comme actuellement, la Bibliothèque Municipale.

L’alimentation quand à elle est, de nos jours, transformée en logements.

 

 

Gujan-Mestras autrefois : angle rue Jules Barat et Edmont Daubric, l'ancienne Poste (aujourd'hui Bibliothèque Municipale), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : angle rue Jules Barat et Edmont Daubric, l'ancienne Poste (aujourd'hui Bibliothèque Municipale), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : angle rue Jules Barat et Edmont Daubric, l'ancienne Poste (aujourd'hui Bibliothèque Municipale), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée) - autre vue
Gujan-Mestras autrefois : angle rue Jules Barat et Edmont Daubric, l'ancienne Poste (aujourd'hui Bibliothèque Municipale), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée) - autre vue
Gujan-Mestras autrefois : angle rue Jules Barat et Edmont Daubric, l'ancienne Poste (aujourd'hui Bibliothèque Municipale), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée) - autre vue
Gujan-Mestras autrefois : angle rue Jules Barat et Edmont Daubric, l'ancienne Poste (aujourd'hui Bibliothèque Municipale), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée) - autre vue
Gujan-Mestras autrefois : Angle rue Jules Barat et Edmont Daubric, l'ancienne Poste (aujourd'hui Bibliothèque Municipale), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée) - autre vue
Gujan-Mestras autrefois : Angle rue Jules Barat et Edmont Daubric, l'ancienne Poste (aujourd'hui Bibliothèque Municipale), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée) - autre vue
Gujan-Mestras autrefois : En 1924, angle rue Jules Barat et Edmont Daubric, l'ancienne Poste (aujourd'hui Bibliothèque Municipale), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : En 1924, angle rue Jules Barat et Edmont Daubric, l'ancienne Poste (aujourd'hui Bibliothèque Municipale), Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Sur la photo, ci-dessus, datant de 1924, posent devant la poste :

- dans la Rue Jules Barat, un des boucher-charcutier du quartier avec sa brouette et ses sabots,

- devant l’entrée de la poste : des clients, voisins et voisines ou peut-être même une employée ou directrice de la poste, deux facteurs en tenue de l’époque.

Deux vélos typiques de ces années-là…

 

… Seuls les chiens demeurent inchangés au fil du temps !!!

 

Gujan-Mestras autrefois : maison de Mr et Mme Jean Sahunet, marchands de vin, face à la poste, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : maison de Mr et Mme Jean Sahunet, marchands de vin, face à la poste, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Carte ci-dessus :

Face à la poste, à l’angle de l’actuelle Rues Jules Barrat et Rue Edmond Daubric, se dressait la bâtisse à un étage de Mr et Mme Jean Sahunet, marchands de vin. Derrière la maison, on peut apercevoir, en hauteur, les trois pans de toiture qui abritaient les chais à vin.

La propriété a été démolie récemment pour faire place un immeuble.

 

Gujan-Mestras autrefois : ancienne Rue Carrère Daney (devenue Rue Jules Barat) ici à l' angle(de nos jours) de la rue Jules Barat et de l'Impasse Gambetta, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : ancienne Rue Carrère Daney (devenue Rue Jules Barat) ici à l' angle(de nos jours) de la rue Jules Barat et de l'Impasse Gambetta, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Carte ci-dessus :

Sur cette placette existait une alimentation et un puits. 

Au fond, à gauche, on aperçoit une des cheminées de coin de toiture de l’ancienne poste.

Derrière l’alimentation, se dresse la bâtisse avec un étage de Mr et Mme Jean Sahunet (marchands de vin) démolie récemment pour faire place un immeuble.

Juste en face de la propriété Sahunet, la maison à étage abritait, à une époque, un commerce distingué de verrerie et porcelaine tenu par Mme Alice Lalande (épouse de Roger Lalande, entrepreneur en bâtiment). Au décès de Mr et Mme Lalande, la bâtisse est revenue aux héritiers. Elle demeure quasiment à l’identique si ce n’est que le commerce n’existe plus et que des logements ont été aménagés à l’étage.

Gujan-Mestras autrefois : ancienne Rue Carrère Daney (devenue Rue Jules Barat) ici à l' angle(de nos jours) de la rue Jules Barat et de l'Impasse Gambetta, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée) - autre vue
Gujan-Mestras autrefois : ancienne Rue Carrère Daney (devenue Rue Jules Barat) ici à l' angle(de nos jours) de la rue Jules Barat et de l'Impasse Gambetta, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée) - autre vue

Carte ci-dessus :

L’alimentation a déménagé à la maison d’à côté.

 

Carte ci-dessous :

L’ancienne alimentation est devenue boutique de souvenirs "Au Souvenir". On aperçoit d’ailleurs des épuisettes appelées chez nous "esquirey" (objet en bois formant un T muni d’un filet) destinés la pêche aux crabes ou aux crevettes.

L’alimentation est toujours au même endroit (à la maison d’à côté) avec, non loin, un magasin d’articles funéraires (gerbes sur trépied en pas-de-porte).

Gujan-Mestras autrefois : ancienne Rue Carrère Daney (devenue Rue Jules Barat) ici à l' angle(de nos jours) de la rue Jules Barat et de l'Impasse Gambetta, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée) - autre vue et colorisée
Gujan-Mestras autrefois : ancienne Rue Carrère Daney (devenue Rue Jules Barat) ici à l' angle(de nos jours) de la rue Jules Barat et de l'Impasse Gambetta, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée) - autre vue et colorisée

De nos jours, la placette a disparu et seul le bâtiment, au premier plan à droite en angle de rues, demeure plus modernisé et caché par les arbres d’un jardin.

 

La Mairie

Gujan-Mestras autrefois : En 1907, la première Mairie, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : En 1907, la première Mairie, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

La première mairie se situait entre l’école des filles et celle des garçons (à l’époque, comme dans chaque commune, l’école et la cour de récréation des filles étaient séparées de celles des garçons). Le bâtiment existe toujours mais a bien sûr été modernisé et abrite désormais l’école primaire mixte Pasteur.

Pour ce qui est l’actuelle mairie, même si son apparence est ancienne, elle ne date pourtant que de 1926. Elle est alors construite à la demande du maire, Jules Barat, et inaugurée le 28 avril 1931. Elle est ensuite réaménagée en 1984, afin d’agrandir son espace intérieur.

 

A l’intérieur de la mairie, un tableau intitulé "Pêcheurs sardiniers surpris par la tempête" est conservé. C’est un souvenir d’une journée noire pour la commune. Cette une toile sombre et réaliste évoque un épisode précis figurant dans les annales de Gujan-Mestras : la tempête du 3 janvier 1904. De manière plus générale, elle évoque également les dangers de la vie des marins, dont l’histoire est jalonnée de naufrages.

 

Le Monuments aux Morts

Gujan-Mestras autrefois : avant 1920, le Monument aux Morts, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : avant 1920, le Monument aux Morts, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Pour rendre hommage à ses enfants tués au combat, la ville de Gujan-Mestras fait édifier un imposant Monument aux Morts orné de plusieurs sculptures.

C’est le 24 Novembre 1918 que le Conseil Municipal de Gujan-Mestras, sous la direction de Mr Lagauzère, émet pour la première fois le souhait de rendre hommage aux Gujanais morts pour la Patrie. Un comité d’action est alors constitué pour recueillir des fonds.

Quatre ans plus tard, le projet se concrétise enfin. Le Monument aux Morts est conçu part l’architecte Arcachonnais Louis Trégaut et réalisé par le sculpteur René Bouthaud. Il est finalement inauguré le 24 Août 1924.

Installé sur la place du Général de Gaulle, le Monument aux Morts de Gujan-Mestras fait 7m de haut. Il se compose d’un socle en roche dure sur lequel se détachent les représentations grandeur nature d’un fantassin et d’un fusilier marin, surmonté d’une Victoire en bronze ciselé et entouré d’une grille. On peut y lire les noms des victimes des Première et Seconde Guerres Mondiales et des Guerres d’Indochine et d’Algérie nées à Gujan-Mestras.

Avant que ne soit édifié le Monument aux Morts de Gujan-Mestras, la place sur laquelle il se trouve était une vaste prairie où paissaient les vaches.

Gujan-Mestras autrefois : En 1920, la première Mairie (au centre) entre écoles des filles et des garçons, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : En 1920, la première Mairie (au centre) entre écoles des filles et des garçons, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : En 1931, la première Mairie (au centre) entre écoles des filles et des garçons, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : En 1931, la première Mairie (au centre) entre écoles des filles et des garçons, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : avant 1926 (la nouvelle Mairie n'étant pas construite derrière) le Monument aux Morts, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : avant 1926 (la nouvelle Mairie n'étant pas construite derrière) le Monument aux Morts, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la nouvelle Mairie avec un canon de la 2ème guerre mondiale et, à droite, la Salle des Fêtes, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la nouvelle Mairie avec un canon de la 2ème guerre mondiale et, à droite, la Salle des Fêtes, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la nouvelle Mairie, la Salle des Fêtes et le Monument aux Morts, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la nouvelle Mairie, la Salle des Fêtes et le Monument aux Morts, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1937, écoliers Gigi (ma maman) et Gégé (son cousin germain) sur un banc dans le jardin de la nouvelle Mairie, avec la Salle des Fêtes et le Monument aux Morts, Bassin d'Arcachon (photo de famille, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : en 1937, écoliers Gigi (ma maman) et Gégé (son cousin germain) sur un banc dans le jardin de la nouvelle Mairie, avec la Salle des Fêtes et le Monument aux Morts, Bassin d'Arcachon (photo de famille, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la nouvelle Mairie, le Monument aux Morts et, à droite, la Salle des Fêtes, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la nouvelle Mairie, le Monument aux Morts et, à droite, la Salle des Fêtes, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la Mairie, le Monument aux Morts et, à droite, la Salle des Fêtes, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la Mairie, le Monument aux Morts et, à droite, la Salle des Fêtes, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la Mairie et le Monument aux Morts, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la Mairie et le Monument aux Morts, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la Mairie et le Monument aux Morts, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la Mairie et le Monument aux Morts, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la Mairie, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la Mairie, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la Mairie, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la Mairie, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la Mairie, la Salle des Fêtes, l'ancienne Ecole Pasteur (avant modernisation, le Monument aux Morts, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la Mairie, la Salle des Fêtes, l'ancienne Ecole Pasteur (avant modernisation, le Monument aux Morts, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : vue aérienne de la Place de la Mairie et le Lotissement de la Gare, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : vue aérienne de la Place de la Mairie et le Lotissement de la Gare, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)

Sur la vue aérienne, ci-dessus, on distingue la Place de la Mairie (aujourd’hui, Place Charles de Gaulle), le Monument aux Morts, le Lotissement de la Gare où n’existe pas encore le Restaurant "Le Barbot", ni sa contre allée, ni l’ancien cabinet dentaire (Auzanneau-Vidal). La maison style "Arcachonnaise", au premier plan, à gauche, a été démolie pour y construire la Banque Populaire Apparait aussi un le bâtiment à un étage qui est l’école maternelle Pouget. Cette photo remonte donc aux environs de 1960.

 

Ci-dessous, carte postale plus récente (années 1960), la Mairie et la Salle des Fêtes sont dans leur état quasi initial. En effet, aucun travaux n’ont été encore entrepris pour fermer le proche d’entrée de la Mairie avec ses baies vitrées, ni ceux pour relooker la Salle des Fêtes en l’état que nous lui connaissons aujourd’hui.

A l’arrière de la Mairie, les bureaux municipaux tel que l’Urbanisme, l’Environnement, etc… ne sont pas encore bâtis, ni la Patinoire Municipale à sa gauche.

Gujan-Mestras autrefois : la Mairie et la Salle des Fêtes, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : la Mairie et la Salle des Fêtes, Bassin d'Arcachon (carte postale, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : tableau dans la Mairie "Pêcheurs sardiniers surpris par la tempête", toile sombre et réaliste évoquant la tempête du 3 janvier 1904, Bassin d'Arcachon (photo, collection privée)
Gujan-Mestras autrefois : tableau dans la Mairie "Pêcheurs sardiniers surpris par la tempête", toile sombre et réaliste évoquant la tempête du 3 janvier 1904, Bassin d'Arcachon (photo, collection privée)