Page 2

Sur cette deuxième page, je vous propose de découvrir :

- la distillation de la lavande,

- les utilisations de la lavande,

- le "Musée de la Lavande" à Coustellet (Vaucluse),

- les hauts lieux de la lavande en Provence,

- votre cueillette et usages personnels de la lavande (confection de sachet et fuseaux de lavande, tisane et sirop de lavande, glace et crème brûlée à la lavande).

 

Autrefois... Alambic au coeur de la montagne (photo collection privée)
Autrefois... Alambic au coeur de la montagne (photo collection privée)

 

Presque toute la production de lavandes est destinée à être utilisée pour la production d’huile essentielle.

Le principe utilisé est celui de l’entraînement à la vapeur d’eau, dont la découverte est attribuée aux Arabes.

Utilisé depuis des siècles, le principe a peu varié en lui-même. Cependant, avec le développement de la cueillette de la lavande, puis de sa culture, les appareils ou "alambics" employés ont largement évolué : des alambics à feu nu, des alambics à bain-marie puis des alambics à vapeur.

 

La production d’huile essentielle de lavande se fait principalement par deux procédés :

      -   la distillation traditionnelle,

      -   la distillation en "vert broyé" appliquée depuis 1990.

 

Autrefois... Distillation avec alambic ambulant vers 1907 (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillation avec alambic ambulant vers 1907 (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillerie de lavande (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillerie de lavande (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillerie de lavande (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillerie de lavande (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillation de la lavande vers 1900 (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillation de la lavande vers 1900 (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillation de la lavande vers 1900 (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillation de la lavande vers 1900 (carte postale - collection privée)
Autrefois... Début XXème siècle, distillation avec alambic à feu nu  (carte postale - collection privée)
Autrefois... Début XXème siècle, distillation avec alambic à feu nu (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillation ambulate de lavande (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillation ambulate de lavande (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillation de la lavande en 1907 (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillation de la lavande en 1907 (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillerie (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillerie (carte postale - collection privée)
Autrefois... Une distillerie (carte postale - collection privée)
Autrefois... Une distillerie (carte postale - collection privée)
Autrefois... Distillation de la lavande (carte postale dessinée - collection privée)
Autrefois... Distillation de la lavande (carte postale dessinée - collection privée)
Autrefois... Billet à ordre pour de l'essence lavande datant de 1897 (collection privée)
Autrefois... Billet à ordre pour de l'essence lavande datant de 1897 (collection privée)
Autrefois... Facture d'une distillerie datant de 1907 (collection privée)
Autrefois... Facture d'une distillerie datant de 1907 (collection privée)
Autrefois... Une distillerie vers 1930 (carte postale - collection privée)
Autrefois... Une distillerie vers 1930 (carte postale - collection privée)
Il y a quelques années... Distillation de la lavande, parfumerie Fragonard  (carte postale - collection privée)
Il y a quelques années... Distillation de la lavande, parfumerie Fragonard (carte postale - collection privée)
Il y a juste quelques années... Une distillerie (carte postale - collection privée)
Il y a juste quelques années... Une distillerie (carte postale - collection privée)
Il y a juste quelques années... Une distillerie (carte postale - collection privée)
Il y a juste quelques années... Une distillerie (carte postale - collection privée)
Il y a juste quelques années... La distillerie de lavande (carte postale multi vues - collection privée)
Il y a juste quelques années... La distillerie de lavande (carte postale multi vues - collection privée)

 

Les techniques d'extraction sont les suivantes :

- l’alambic,

- l’hydrodistillation :

       . extraction à feu nu mobile,

       . extraction à feu nu fixe,

       . extraction à la vapeur,

       . extraction à la vapeur pulsée,

       . extraction à la vapeur sèche,

       . extraction en "vert broyé-caisson,

       . extraction au CO2 supercritique.

 

Séparation datant d'environ 3.500 ans avant J.C : l'alambic

Schéma d'un modèle d'alambic
Schéma d'un modèle d'alambic

 

Le mot alambic vient de l'arabe al 'inbïq, lui-même emprunté au grec tardif ambix (= vase).

 

L'alambic est composé habituellement de quatre parties:

- le corps ou chaudière ou cucurbite : dans laquelle se trouvent les liquides à distiller, est chauffée directementsur un foyer ou sert de bain-marie,

- le chapiteau : recouvre la chaudière et est muni d'un tube conique dans lequel les vapeurs vont s'élever,

- le col-de-cygne : tube primitivement conique et en arc de cercle (d'où le nom) puis cylindrique et rectiligne sur les appareils plus modernes, qui amène les vapeurs dans le condenseur,

- le serpentin ou condenseur : un condenseur est un appareil dont la fonction principale est de condenser (transformation d'un gaz en liquide) de la vapeur via un échangeur thermique constitué d'un tube en hélice à axe vertical, maintenu froid par la circulation d'un fluide réfrigérant, ce qui consiste en un changement de phase à température constante. Aujourd'hui, le condenseur à serpentin a vu ses performances améliorées, notamment avec le développement des condenseurs à faisceaux tubulaires.

 

Quelques vagues idées du rendement en HE de quelques plantes. Ce rendement est variable avec la saison et même l´heure de cueillette; la région de culture et surtout le type précis de plante quand il y a des variantes, (exemple des lavandes et lavandins):

- lavande, environ 600 g pour 100 kg,

- lavandin, environ 1.800 g pour 100 kg.

 

Extraction à feu nu mobile

Extraction à feu nu mobile
Extraction à feu nu mobile

Ce système fut beaucoup utilisé du XVIIIème au XIXème siècle. À l'époque, la lavande n'était pas encore cultivée et les paysans transportaient leurs alambics jusqu'aux lavanderaies naturelles où ils produisaient sur place leur huile essentielle.

Le vase (appelé parfois chaudière), était posé sur un foyer rudimentaire fait de quelques grosses pierres. La lavande coupée, bien tassée, y était déposée et on ajoutait ensuite de l'eau jusqu'à mi-hauteur. Le feu allumé dans le foyer chauffait le vase et l'eau à l'intérieur produisait de la vapeur qui entraînait l'huile essentielle des plantes vers le col-de-cygne.

Même s'il devient très rare, ce procédé est encore utilisé dans la montagne où les alambics plus perfectionnés peuvent difficilement être transportés.

 

Extraction à feu nu fixe

Extraction à feu nu fixe
Extraction à feu nu fixe

Avec le développement de la cueillette, dès la fin du XIXème siècle, les alambics sont, lorsque les conditions le permettent, installés de manière fixe: le vase est entouré d'une murette de pierres dont la base renferme le foyer.

Il peut être aussi partiellement enterré afin de limiter au maximum la perte de température. Cette "sédentarisation" permit d'augmenter la capacité des alambics et donc de distiller des volumes de lavande beaucoup plus importants.

 

Extraction à la vapeur

Extraction à la vapeur
Extraction à la vapeur

Il s'agit de la distillation traditionnelle. Elle a été principalement utilisée jusqu'au début des années 1990 et l'est encore aujourd'hui pour la lavande fine. Après un à trois jours de séchage, la récolte est chargée sur des remorques et amenée à la distillerie.

Le vase de distillation est plongé dans un bain-marie disposition qui permet de distiller les plantes dans des appareils de plus grand volumes (habituellement 6.000 litres et plus) en limitant les risques de surchauffe du végétal.

Tout autour, verticalement, sont disposés les tuyaux d'une chaudière tubulaire, dont l'eau est chauffée par un foyer qui la transforme en vapeur. Cette vapeur est envoyée dans le vase où se trouve la plante à distiller.

Elle la traverse, entraînant l'huile essentielle, la suite du processus étant la même que pour la distillation à feu nu: réfrigération/condensation et récupération du distillat dans l'essencier. Aujourd'hui, on utilise surtout la distillation à la vapeur toutes les fois que cela est possible économiquement.

La vapeur agit moins brutalement, il y a simplement entraînement de l'essence, alors que dans la distillation à feu nu, il y a souvent décomposition à cause de la température élevée et irrégulière. La différence fondamentale entre les systèmes à feu nu et la distillation à la vapeur est que la plante à distiller ne trempe pas avec de l'eau (elle est traversée par un courant de vapeur d'eau produite à l'extérieur du vase) et peut donc servir de combustible pour les distillations ultérieures.

 

Extraction à la vapeur pulsée

Extraction à la vapeur pulsée
Extraction à la vapeur pulsée

Ce procédé appelé autrefois distillation per descensum, consiste à injecter de la vapeur d'eau à très faible pression, de l'ordre de 0,02 à 0,15 bar, du haut vers le bas à travers la masse végétale, soit l'inverse de la distillation à la vapeur classique.

Cette technique utilise l'action osmotique de la vapeur d'eau et met à profit la pesanteur pour évacuer et condenser le mélange vapeur d'eau-HE, dispersé dans la charge végétale.

Le condenseur est intégré au vase de distillation, placé sous la charge végétale, et un fond conique ramène le condensat vers un dispositif de sortie à séparation HA-HE en partie basse.

Si cette méthode d'extraction plus rapide et moins coûteuse en énergie que la méthode classique, présente elle aussi l'avantage de ne pas mettre en contact l'eau et les tiges de lavande, elle entraîne un processus d'extraction de certaines substances non volatiles, c'est pourquoi le produit obtenu ne bénéficie-t-il pas de l’appellation HE, mais d’essence de percolation.

 

Extraction à la vapeur sèche

- La vapeur d'eau sèche (température >100 °C) fait référence à un gaz qui ne contient que des molécules d'eau à l'état gazeux. C'est un gaz transparent.

 

- La vapeur d'eau humide fait référence à un gaz qui ne contient pas seulement des molécules d'eau à l'état gazeux, mais aussi en suspension à l'état liquide.

Ce mode d'extraction est similaire à la méthode classique, à la différence que les matières premières à traiter sont traversées par une vapeur sans eau résiduelle, qui permet d'ouvrir et de détendre les cellules odorantes.

Cette méthode est parfois préférée, car elle est plus douce et altère moins le produit final en évitant des réactions chimiques non désirées qui peuvent apparaître avec la méthode classique.

 

Extraction en caisson dit "vert broyé" 

Récolte de la lavande en caisson
Récolte de la lavande en caisson
Extraction en caisson dit "vert broyé"
Extraction en caisson dit "vert broyé"

Lors de la récolte, les tiges ou les épis (procédé Espieur) sectionnés par l’organe de coupe de la récolteuse (1, 2, 3 rangs) sont happés par des rouleaux, hachés par des couteaux et projetés par une turbine dans une trémie portée à l’arrière du tracteur, ou dans un caisson de distillation (capacité de 14 à 26 m3) tracté à côté de la récolteuse.

Une fois le caisson chargé, il est conduit directement à la distillerie. Là, un chapeau (couvercle), est positionné sur le caisson qui est raccordé à une arrivée de vapeur et à une sortie vers un réfrigérant ou un condenseur. On procède alors à une distillation classique par hydrodistillation, en injectant la vapeur d'eau directement dans le caisson qui sert ainsi de vase de distillation.

Le délai de distillation est d'environ 1h00 à 1h30. Une fois cette opération achevée, le caisson est débranché puis rechargé sur le camion ou attelé au tracteur, pour l'évacuation des tiges distillées. Celles-ci sont le plus souvent répandues sur les champs où elles constituent, après compostage, un bon amendement des sols.

Cette technique adaptée au cours des années 1990, a permis une mécanisation totale qui s'est largement répandue, notamment sur les productions de lavandin (>80 % des volumes) et de lavande clonale.

Les rendements sont très variables selon les régions, le climat de l’année, l’âge de la plantation et la variété. Les rendements en huile essentielle de lavande sont d’environ 15 kg par hectare pour la lavande de montagne, 25 à 50 kg pour les lavandes sélectionnées (maillette et matheronne), 80 kg pour le lavandin en zone de montagne sèche, près du double en plaine, jusqu’à 150 kg.

A noter que cette technique ne concerne pas la production d'huile essentielle de lavande de population (Lavandula angustifolia) qui bénéficie d'une certification AOC, les fleurs devant être préfanées quelques jours (entre 1 à 3 jours).

Extraction en caisson dit "vert broyé"
Extraction en caisson dit "vert broyé"

 

Extraction au CO2 supercritique (CO2 SC)

Schéma de principe - Extractio au CO2 supercritique
Schéma de principe - Extractio au CO2 supercritique

L'utilisation du CO2 supercritique (CO2 SC) comme solvant d'extraction de molécules organiques à partir de plantes est apparue au stade industriel vers la fin des années 1970.

Le CO2 de par ses propriétés physico-chimiques (incolore, inodore, non toxique, non inflammable) est le fluide supercritique le plus utilisé. De plus, du fait de ses conditions critiques modérées (Tc = 31 °C, Pc = 73,8 bars), le CO2 SC est très rapidement apparu comme un candidat particulièrement approprié à l'extraction végétale, et ce notamment comme alternative aux solvants organochlorés pour absorber les molécules odorantes.

Les étapes d'extraction par ce procédé sont les suivantes: la matière à traiter est chargée dans un extracteur dans lequel on fait circuler du gaz carbonique à l'état supercritique (mis sous pression et chauffé). Le gaz absorbe alors les substances odorantes. Ensuite, il est détendu, c'est-à-dire que l'on abaisse sa pression, et il revient ainsi à l'état gazeux.

Cette opération réalisée dans un séparateur, permet de récupérer l'extrait parfumé par décantation, l'absolue. Le gaz est récupéré et recyclé pour de nouvelles opérations.

Cette méthode d'extraction est particulièrement douce, car la matière à traiter (fleurs, etc...) n'est pas soumise à de hautes températures et ne subit par conséquent aucune dégradation. Autre avantage majeur de ce mode d'extraction réside dans l'absence de trace indésirable inhérente à l'extraction par solvant volatil, si bien que l'extrait obtenu est particulièrement pur et de très grande qualité.

 

Autres procédés

La recherche de procédés permettant d'isoler les substances odorantes et de les conserver intactes, à l'abri de toutes réactions chimiques indésirables, et/ou la nécessité de disposer d’outils de production permettant d’élaborer des PPAM adaptés à la conjoncture de la concurrence mondiale, conduit à la recherche de nouveaux procédés de d'extraction comme la distillation dite moléculaire, ou distillation fractionnée sous vide, la turbodistillation, la distillation sèche, ou distillation destructive, l'extraction par micro-ondes, etc...

 

Ci-dessous, une vidéo montrant la distillation traditionnelle de la lavande (pour démarer la vidéo, cliquez sur la flèche au milieu de l'image) :

Lavande et quelques produits dérivés en cosmétique (savon, huile essentielle...)
Lavande et quelques produits dérivés en cosmétique (savon, huile essentielle...)

 

Le mot lavande est dérivé du verbe " laver"  et du mot " lavandière"  qui ont une origine latine avec lavandaria, le linge à laver.

La lavande a des propriétés antispasmodiques, bactéricides, calmantes, carminatives (expulsion des gaz de l’estomac et de l’intestin), cicatrisantes et désinfectantes. On lui prête des propriétés antivenimeuses (morsure de vipère, piqûre de méduse…) qui expliqueraient son surnom d’aspic.

La lavande est recommandée pour combattre l’anxiété, les insomnies, la nervosité, les rhumatismes et les infections des voies respiratoires.

La lavande sert à parfumer le linge fraîchement lavé.

Les sachets de lavande placés dans les armoires aident à éloigner les mites.

La lavande, versée dans l’eau de bain, a des propriétés antiseptiques et calmantes tout en apportant un parfum à l’eau.

La lavande est prise en infusion, en gélules, sous forme d’huile ou d’alcoolat pour les frictions.

L’huile de lavande est appliquée sur la peau, notamment après des piqûres d’insectes.

Appliquée sur les tempes, la lavande a des effets apaisants de douleurs migraineuses.

La lavande latifolia est connu pour ses effets sur l’eczéma.

La lavande se consomme en infusion de ses fleurs dans le lait.

La glace à la lavande est devenue très à la mode.

Dans la vallée de l’Esteron (06), dans l’arrière-pays de Nice, une liqueur de lavande est fabriquée. La liqueur aurait des vertus digestives et calmantes.

 

Savon à la lavande broyé et sachet de lavande
Savon à la lavande broyé et sachet de lavande

 

Quelques étiquettes anciennes 

Eau de Lavande, étiquette ancienne (collection privée)
Eau de Lavande, étiquette ancienne (collection privée)
Eau de Lavande, étiquette ancienne (collection privée)
Eau de Lavande, étiquette ancienne (collection privée)
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : façade entrée
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : façade entrée

 

Pour tout savoir sur la Lavande et le Lavandin,  allez visiter le Musée de la Lavande à Coustellet dans le Vaucluse :

Au cœur du Luberon,

à 7km de Gordes

à 8km de Fontaine de Vaucluse et de l’Isle sur la Sorgue,

à 10km de Cavaillon et de Roussillon,

à 20km d’Avignon.

Route de Gordes - D2 - 84220 Coustellet

tél. +33 (0)4 90 76 91 23

Site Web  : http://www.museedelalavande.com/fr/

La famille Lincelé, producteurs-distillateurs de lavande fine, de père en fils, sur les Monts de Vaucluse, vous feront partager le charme et les bienfaits de la lavande, plante millénaire.

Depuis 1991, un magnifique espace culturel pour la véritable lavande de Provence.

Pour redorer le blason la lavande de Provence, Georges Lincelé crée en 1991 au coeur du Parc Naturel Régional du Luberon : Le Musée de la Lavande.

Passionné, producteur et distillateur cet aptésien défend la lavande 100% provençale, 100% authentique, 100% naturelle. 

Aujourd’hui quelques 35 000 visiteurs viennent découvrir les charmes et les bienfaits de cette plante millénaire grâce :

-   à la plus importante collection d’alambics en cuivre rouge du XVIème siècle à nos jours,

- au savoir-faire et à la passion des producteurs et des distillateurs provençaux au travers de 2 documentaires, à la délicieuse fragrance de la lavande fine. 

 

A l'extérieur du musée :

Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic en hauteur à l'accès de l'entrée
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic en hauteur à l'accès de l'entrée
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : vieille charette devant la façade de l'entrée
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : vieille charette devant la façade de l'entrée
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : panneau à la porte d'entrée
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : panneau à la porte d'entrée
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : jardin et lavandes en fleurs
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : jardin et lavandes en fleurs
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : jardin et lavandes en fleurs
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : jardin et lavandes en fleurs
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : énorme jarre dans le jardin aux lavandes en fleurs
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : énorme jarre dans le jardin aux lavandes en fleurs
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84), exposition extérieure d'outils anciens : vieille laboureuse
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84), exposition extérieure d'outils anciens : vieille laboureuse
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84), exposition extérieure d'outils anciens : alambic ambulant
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84), exposition extérieure d'outils anciens : alambic ambulant

 

Exposition à l'intérieur du musée

Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic à feu nu
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic à feu nu
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic a feu nu
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic a feu nu
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic a feu nu
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic a feu nu
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : cuve de distillation
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : cuve de distillation
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambics
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambics
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambics
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambics
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : ustenciles divers
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : ustenciles divers
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : panneau explicatif de l'alambic type bain-marie
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : panneau explicatif de l'alambic type bain-marie
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic de type à bain-marie
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic de type à bain-marie
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : panneau explicatif alambic intinérant Egrot
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : panneau explicatif alambic intinérant Egrot
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic itinérant
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic itinérant
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic itinérant
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic itinérant
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic itinérant
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : alambic itinérant
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : anciennes serpettes pour couper la lavande
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : anciennes serpettes pour couper la lavande
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : anciens outils (serpettes pour couper la lavande, appareils de mesure distillation...)
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : anciens outils (serpettes pour couper la lavande, appareils de mesure distillation...)
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : collection d'anciennes étiquettes
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : collection d'anciennes étiquettes
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : anciens flacons
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : anciens flacons
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : ancien vêtement d'une coupeuse de lavande
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : ancien vêtement d'une coupeuse de lavande
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : anciens vêtements de coupeurs de lavande
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : anciens vêtements de coupeurs de lavande
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : anciens vêtements de coupeurs de lavande et outils
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : anciens vêtements de coupeurs de lavande et outils

 

La boutique du musée

Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : sachets de lavande dans la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : sachets de lavande dans la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : sachets de lavande dans la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : sachets de lavande dans la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : chaudron en cuivre et lavande en haut d'une armoire de la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : chaudron en cuivre et lavande en haut d'une armoire de la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : panier de lavande et fleurs séchées en haut d'une armoire de la boutique
Le "Musée de la Lavande" à Coustellet (84) : panier de lavande et fleurs séchées en haut d'une armoire de la boutique
La Route de la Lavande (carte postale ancienne, collection privée)
La Route de la Lavande (carte postale ancienne, collection privée)

 

Coustellet (84) : le "Musée de la Lavande" qui rassemble des documents d’histoire, des collections d’objets (alambics, matériel agricole, costumes…) et propose des activités (botanique, distillerie…) liées à la lavande. Le Musée comprend une boutique.

Sault (84).

L'Abbaye de Sénanque à Gorde (84) où les moines cisterciens cultivent leur propre lavande dédiée aux cosmétiques, parfumerie et fabrication de miel (avec une boutique) contribuant ainsi à l'existence de la communauté.

Digne-les-Bains (04) : depuis environ 70 ans, la ville organise le "Corso de la lavande" au mois d’octobre. La fête comprend un grand défilé de chars décorés de lavande.

Grasse (06) : parfumeries renommées.

Manosque (04) : "L’Occitane" est le plus grand consommateur de lavande au Monde.

 

Champ de Lavande Papillon dans la vallée de Sault (84)
Champ de Lavande Papillon dans la vallée de Sault (84)
L'Abbaye de Sénanque à Gorde et un de ses nombreux champs de lavande (84)
L'Abbaye de Sénanque à Gorde et un de ses nombreux champs de lavande (84)

 

Cartes postales anciennes et affiches sur quelques fêtes de la lavande

Corso de la Lavande de Digne en 1948 (carte postale, collection privée)
Corso de la Lavande de Digne en 1948 (carte postale, collection privée)
Corso de la Lavande de Digne en 1948 (carte postale, collection privée)
Corso de la Lavande de Digne en 1948 (carte postale, collection privée)
Corso de la Lavande de Digne en 1948 (carte postale, collection privée)
Corso de la Lavande de Digne en 1948 (carte postale, collection privée)
Corso de la Lavande de Digne en 1948 (carte postale, collection privée)
Corso de la Lavande de Digne en 1948 (carte postale, collection privée)
Tableau lavande
Tableau lavande

 

S’il s’agit d’une cueillette avec séchage par vos soins, pour votre usage personnel :

Après séchage, il suffit d’égrenez délicatement les tiges de lavande au-dessus d’un torchon propre pour ne conserver que les fleurs. Ensuite, les fleurs sont conservés dans un endroit sec et à l’abri de la lumière, dans un bocal hermétique en verre (ou dans une boîte en fer). La lavande se conserve ainsi pendant 1 an.

 

Vous pouvez ensuite :

 

Confectionner des sachets de lavande

Sachets de lavande
Sachets de lavande

Pour ce faire :

- achetez ou cousez des sachets en tissu provençal traditionnel ou tout autre tissu léger (pour une meilleure diffusion de l'odeur).

- remplissez chaque sachet de lavande et fermez-le par un ruban.

 

Une fois placés dans vos armoires, ces sachets parfumeront vos vêtements et éloigneront les mites pendant un an environ. Pour raviver leur parfum, froissez-les de temps en temps entre vos doigts. 

 

Confectionner des fuseaux de lavande

Fuseaux de lavande
Fuseaux de lavande

1 - Cueillez la lavande :

  - cueillez des brins de lavande en fleurs, en choisissant les plus longs,

          - choisissez des brins bien souples, que vous pourrez travailler aisément,

       - pour un fuseau, cueillez 42 brins de lavande : le nombre exact a son importance afin que par la suite le tressage se déroule sans encombre,

         - confectionnez votre fuseau tout de suite après la cueillette, avant que les brins ne se dessèchent.

 

 

2 - Préparez chaque tige de lavande en éliminant ses ramifications afin d'obtenir des tiges bien lisses juste terminées par un épi floral.

Préparation de la tige de lavande pour confectionner un fuseau
Préparation de la tige de lavande pour confectionner un fuseau

 

3 - Confectionnez un petit bouquet de lavande :

  -  réunissez ensemble les 42 tiges de lavande pour former un bouquet,

  -  avec du fil à coudre, liez étroitement le bouquet, le plus près possible de la base des fleurs,

  - placez un ruban de soie de 2,5 m de long et de 6 mm de large par-dessus le fil,

  - nouez le ruban de façon à obtenir deux pans inégaux : l'un de 40 cm de long et l'autre d'environ 2,10 m de long.

Confection d'un bouquet de lavande en préparation d'un fuseau
Confection d'un bouquet de lavande en préparation d'un fuseau (cliquez sur l'image pour agrandir)

 

4 - Repliez les tiges de lavande autour des fleurs

Cette étape est la plus délicate :

- repliez 2 par 2 les tiges de lavande tout autour des fleurs, qui seront à la fin de l'opération comme enfermées dans une petite cage,

- maniez les tiges de lavande avec précaution, sous peine de les casser,

 

- rabattez les tiges tout autour des fleurs aussi régulièrement que possible.

Pliage des tiges de lavande autour des feuilles en préparation d'un fuseau
Pliage des tiges de lavande autour des feuilles en préparation d'un fuseau (cliquez sur l'image pour agrandir)

 

5 - Tressez le ruban autour du fuseau de lavande

- laissez libre le morceau de ruban de 40 cm,

- utilisez le morceau de ruban de 2,10 m pour effectuer un tressage, en commençant le plus près possible de la ligature,

- tressez le ruban autour des brins de la façon suivante : soulevez les brins 2 par 2, et passez le ruban une fois sous les 2 brins et une fois sur les 2 brins, comme pour le tressage d'un panier.

- poursuivez de la même façon jusqu'à ce que les fleurs soient complètement enfermées dans le fuseau formé par le ruban et les tiges,

- vers la fin, resserrez le tressage afin de donner à l'ensemble sa forme de fuseau.

Tressage du ruban autour du fuseau de lavande (cliquez sur l'image pour agrandir)
Tressage du ruban autour du fuseau de lavande (cliquez sur l'image pour agrandir)

 

6 - Réalisez les finitions du fuseau de lavande

- à la fin du tressage, faites se rejoindre ce qui reste du ruban de 2,10 m avec le ruban de 40 cm et confectionnez un joli nœud avec ces deux pans,

 

- égalisez au ciseau les tiges lavande.

Finitions du fuseau de lavande (cliquez sur l'image pour agrandir)
Finitions du fuseau de lavande (cliquez sur l'image pour agrandir)

 

Voilà, votre fuseau est prêt … et se conservera quelques années !

 

Fuseaux de lavande
Fuseaux de lavande

 

Confectionner de la tisane de lavande

Tisane de lavande
Tisane de lavande

 

Pour une tasse de tisane :

- comptez 1 cuillerée à café de fleurs de lavande séchées (ou une cuillerée à soupe de fleurs de lavande fraîches),

- faites infuser pendant environ 10 minutes dans une casserole d'eau bouillante (ou une théière),

- filtrez,

- sucrez avec du miel si vous le souhaitez.

Les propriétés médicinales de la tisane de lavande sont diverses : sédative, anti-stress, favorise le sommeil et la digestion, effet anti-migraineux, effet anti-infectieux sur les voies respiratoires.

Pour un usage médicinal, buvez 3 tasses de tisane par jour.

 

Attention : La consommation de cette tisane est déconseillée chez la femme enceinte ou qui allaite.

 

Utiliser la lavande en cuisine

 Utilisée avec parcimonie, à raison de 4 à 5 fleurs égrenées pour un pot de confiture, un gâteau ou une crème, la lavande parfume en particulier les plats sucrés. Mariez-la par exemple à l'abricot, au chocolat, à une crème anglaise ou à une crème brûlée…

Et depuis quelques années, la glace à la lavande est très mode !

 

Recette de la glace à la lavande du jardin

Glace à la lavande du jardin
Glace à la lavande du jardin

Ingrédients pour 6 personnes :

       -   20 g de fleurs de lavande fraîche (non séché)

       -   25 cl de lait entier

       -   25 cl d'eau

       -   20 cl de crème semi épaisse

       - 150 g de sucre

Réalisation :

       - difficulté : facile

       - préparation : 10 mn

       - repos : 1 h

       - temps total : 1 h 10

 

1 - Laver les fleurs de lavande ; faire bouillir l'eau avec le lait et le sucre. Ensuite y ajouter les 20 g de lavande (pas plus). Et laisser infuser en couvrant la casserole (on peut infuser pendant 5 h).

2 - Au bout des 5 heures filtrer pour retirer la lavande.

3 - Dans un saladier à bords hauts fouetter la crème en chantilly. Ajouter cette chantilly au lait parfumé à la lavande. Cette préparation doit être bien froide avant d'être mise en sorbetière.

4 - Pour finir, mettre en sorbetière.

 

 

Recette de la crème brûlée à la lavande du jardin

Crème brûlée à la lavande
Crème brûlée à la lavande

 

Ingrédients pour 2 personnes :

       - 120 ml de crème liquide

       -     1 cuillère à café de fleurs de lavande du jardin séchées

       -    1 jaune d'œuf

       -    1 cuillère à soupe bombée de sucre en poudre

       -    1 goutte d'essence de vanille

       -   cassonade

       -   glaçon

Réalisation :
       -  difficulté : très facile

       -  préparation : 10 mn
       -  cuisson : 60 mn

 

1 - Chauffer la crème liquide avec 1 petite cuillère à café de fleurs de lavande séchées jusqu'à ébullition et laisser infuser 1 à 2 mn selon le goût souhaité. Puis filtrer.

2- Battre 1 jaune d'œuf avec 1 cuillère à café bombée de sucre, une goutte d'arôme vanille.

3- Ajouter la crème filtrée, bien mélanger.

4 - Verser dans 2 ramequins à crème brûlée et laisser reposer 20 mn.

5 -Enfourner dans un four préchauffé à 90 degrés (Th 3) pendant 45 mn à 1 h15 environ.

6 - Puis les laisser refroidir à température ambiante avant de les mettre au frais durant au moins 4 h.

7 - Pour la dégustation, mettre le four en position grill.

 

8 - Saupoudrer les crèmes d'une bonne cuillère de cassonade. Les déposer dans un moule rempli d'eau et de glaçons et enfourner pour 1 à 2 mn sous le gril.

 

 

Recette de sirop de lavande du jardin

Sirop de lavande de lavande du jardin
Sirop de lavande de lavande du jardin

 

Ingrédients  pour 6 personnes :

- 1/2 litre d'eau

-    1 kg de sucre

- 20 g de fleurs de lavande

- 1 ou 2 pétales d'ibiscus pour une teinte bleue (pas obligatoire)

Réalisation :

- difficulté: très facile

- temps de préparation: moins de 15 mn

- temps de cuisson: 40 mn

 

Faire bouillir l'eau et le sucre 1/2 heure.

Ajouter la lavande et cuire pour 10 mn.

Laisser infuser

Quand le sirop est encore chaud lui ajouter les pétales d'ibiscus.

Lorsque la coloration vous plaît, laisser refroidir, filtrer puis mettre en bouteille avec un brin de lavande pour la décoration.

Conserver au frais.

 

       ... C'est vraiment délicieux !

 

 

Et pour terminer cette page, un très beau texte de Jean Giono ...

 

Texte - "La lavande, Provence" de Jean Giono (cliquez sur image pour agrandir)
Texte - "La lavande, Provence" de Jean Giono (cliquez sur image pour agrandir)

 

... accompagné d'un panier de lavande

 

Panier de bouquets de lavande de la vallée de Sault (84)
Panier de bouquets de lavande de la vallée de Sault (84)