Page 6

Inules et Lavande de Mer en fleurs, sur fond de Salicorne dans les prés salés, flore Bassin d'Arcachon (33)
Inules et Lavande de Mer en fleurs, sur fond de Salicorne dans les prés salés, flore Bassin d'Arcachon (33)

 

Amoureuse de Dame Nature, je ne peux m’empêcher, lors de mes escapades champêtres, de faire suivre ma boîte magique afin d’immortaliser les fleurs ou plantes sauvages par un modeste cliché.

Adorant la macro, je me délecte de cette passion avec ces élégantes demoiselles en habit de fleurs ou de verdure.

Certaines me sont au premier abord connues, d’autres pas le moins du monde. Et comme je suis d’un tempérament curieux, je m’empresse de rechercher quel est le nom de la belle inconnue et ses vertus.

 

Je vous propose d’effeuiller mon petit "herbier" photographique qui n’est pas définitivement clos car j'ai bien d’autres variétés à vous offrir.

 

La flore dans notre région étant très diversifiée, j'ai été amenée à créer plusieurs pages pour la présenter.

 

Maintenant, suivez-moi à travers champs, au détour d’un sentier et partons découvrir en parcourant cette page :

- Roncier ou Ronce Commune ou Ronce des Bois ou Ronce des Haies ou Mûrier des Haies ou Mûrier Sauvage ou Ronce Ligneuse,

Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx,

Vigne Vierge Sauvage ou Vigne Vierge à Cinq Folioles ou Vigne Vierge de Virginie,

- Lierre Grimpant ou Lierre ou Drienne ou Herbe de Saint Jean ou Lierret ou Rondelette ou Rondette ou Rondote ou Bourreau des Arbres,

- Liseron ou Belle de Jour ou Lys des Champs ou Liseron des haies ou Calystégie des Haies ou Chemise de Notre Dame ou Robe de Vierge ou Chemise de Bon Dieu ou Gloire du Matin ou Clochette de la Vierge ou Liset,

- Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste,

- Saladelle ou Lavande des Mers ou Immortelle Bleue ou Lilas de Mer,

- Euphorbe des Dunes ou Euphorbe Maritime ou Euphorbe des Sables ou Euphorbe du Soleil,

- Salicorne ou Haricot de Mer ou Perce-Pierre ou Corne Salée ou Cornichon de Mer ou Passe-Pierre ou Salicot,

- Oyat,

- Panicaut Maritime ou Chardon des Sables,

Fragon Petit-Houx ou Fragon Faux-Houx ou Fragon Piquant ou Fragonnette ou Buis Piquant ou Epine de Rat ou Gringonou Houx-Frelon,

- Houx,

- Tamaris ou Tamarix Gallica.

Roncier ou Ronce Commune ou Ronce des Bois ou Ronce des Haies ou Mûrier des Haies ou Mûrier Sauvage ou Ronce Ligneuse

Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)

Le Roncier ou Ronce Commune ou Ronce des Bois ou Ronce des Haies ou Mûrier des Haies ou Mûrier Sauvage ou Ronce Ligneuse est un arbrisseau épineux, très commun dans les régions tempérées, qui produit un fruit comestible : le mûron ou mûre (ne pas confondre avec le mûrier, dont le fruit est également nommé mûre, bien que ces fruits soient très similaires, tant par l'aspect que par le goût).

La Ronce Commune est un arbrisseau vivace par ses tiges souterraines, produisant chaque année de nouvelles tiges aériennes sarmenteuses qui vivent 2 ans, ne fructifiant que la 2ème année.

Les tiges et les pétioles des feuilles portent des aiguillons acérés. Les tiges arquées peuvent atteindre 3 à 4 mètres de long, et leur extrémité rejoint le sol la deuxième année et s'enracine par marcottage, émettant ensuite de nouvelles tiges qui colonisent rapidement le terrain. La plante forme rapidement des fourrés impénétrables appelés ronciers.

Les feuilles typiques, alternes, sont composées palmées et denticulées, à 5 ou 7 folioles en général.

Les fleurs, blanches ou blanc rosé, de 2 à 3 cm de diamètre, sont regroupées en corymbes. Elles ont 5 sépales, 5 pétales et de nombreuses étamines et plusieurs carpelles.

Les fruits sont noirs bleuâtres à maturité, vers septembre. Ce sont des fruits composés formés de l'agrégation des carpelles modifiés et transformés en petites drupes (drupéoles) qui restent adhérentes au réceptacle floral.

 

Certains animaux sont amateurs de mûres ou de feuilles de ronce. C'est la plante hôte des chenilles de plusieurs papillons. En dehors des insectes, le muscardin, un petit rongeur roux, vit souvent dans les ronciers et le mûrier est une des nourritures appréciées en hiver par les chevreuils en forêt. Bon nombre d'oiseaux se nourrissent des fruits, se chargeant ainsi de la dissémination des graines. De plus, les ronciers abritent certains grands mammifères, tels que les sangliers et les renards.

La ronce présente donc un intérêt cynégétique et écologique dans son aire d'origine.

 

On utilise l’arbrisseau et ses fruits de diverses façons :

- Leurs fruits, les mûres ou mûrons, très riches en différentes formes de vitamine B (sauf B12) et vitamine C (36 mg/100 g), sont consommés crus, seuls ou dans des salades de fruits, ou cuits en tartes, sirops, gelées et confitures. Ils se congèlent bien. On en fait également une boisson alcoolisée, la crème de mûre, à la base de variante de kir, un vin de mûre et du vinaigre aromatisé à la mûre.

- L'écorce sert à faire des éclisses pour la vannerie.

- Les feuilles séchées et les jeunes pousses fermentées sont utilisées en tisanes pour leurs propriétés astringentes. Elles apportent du tanin et de la vitamine C.

- Les jeunes pousses (bourgeons) ou feuilles de printemps, sont utilisées en gemmothérapie, médecine non conventionnelle.

Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Grappe de Mûres, fruits du Roncier, flore Bassin d'Arcachon (33)
Grappe de Mûres, fruits du Roncier, flore Bassin d'Arcachon (33)
Grappe de Mûres, fruits du Roncier, flore Bassin d'Arcachon (33)
Grappe de Mûres, fruits du Roncier, flore Bassin d'Arcachon (33)
Branches de Mûres, fruits du Roncier, flore Bassin d'Arcachon (33)
Branches de Mûres, fruits du Roncier, flore Bassin d'Arcachon (33)
Grappe de Mûres, fruits du Roncier, flore Bassin d'Arcachon (33)
Grappe de Mûres, fruits du Roncier, flore Bassin d'Arcachon (33)
Branche de Mûres, fruits du Roncier, agrippées à un Acacias, flore Bassin d'Arcachon (33)
Branche de Mûres, fruits du Roncier, agrippées à un Acacias, flore Bassin d'Arcachon (33)
 Mûres bientôt mûres, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mûres bientôt mûres, flore Bassin d'Arcachon (33)
 Mûres bientôt mûres, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mûres bientôt mûres, flore Bassin d'Arcachon (33)
 Dernières Mûres automnales, flore Bassin d'Arcachon (33)
Dernières Mûres automnales, flore Bassin d'Arcachon (33)
 Dernières Mûres automnales, flore Bassin d'Arcachon (33)
Dernières Mûres automnales, flore Bassin d'Arcachon (33)
 Dernières Mûres automnales, flore Bassin d'Arcachon (33)
Dernières Mûres automnales, flore Bassin d'Arcachon (33)
Branche de Mûres, fruits du Roncier, agrippées à un Acacias, flore Bassin d'Arcachon (33)
Branche de Mûres, fruits du Roncier, agrippées à un Acacias, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier automnal après ondée, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier automnal après ondée, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Roncier en tenue automnale, flore Bassin d'Arcachon (33)

Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx

Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)

Le Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx (Mahonia aquifolium) est un arbuste semi-persistant originaire du Nord-Ouest des États-Unis(Californie, Oregon et Colombie-Britannique), mais il est depuis longtemps naturalisé en Europe occidentale.

C'est d’ailleurs la fleur officielle de l'état d'Oregon où il est appelé "vigne de l'Orégon" (Oregon-grape) car les premiers colons faisaient une sorte de "vin" avec ses baies, faute de mieux…

C'est un arbuste de 0,5 à 2 m à rhizome traçant, à tiges vigoureuses et peu ramifiées. On le rencontre le long du sentier bordant la rivière La Leyre (sur la commune du Teich). Il supporte la sécheresse et les sols pauvres.

Ses feuilles imparipennées, à folioles coriaces et luisantes, sessiles, dont les limbes portent des dents épineuses ressemblant à celles du houx. Son feuillage vert vif  devient rouge en automne.

Ses fleurs hermaphrodites jaunes, à l'odeur de miel, assez petites, groupées en racèmes denses, apparaissent de mars à mai et sont matures à la fin de l'été.

Les fruits sont des baies bleuâtres, violacées à noires, au parfum légèrement aigre, qui mûrissent en juin-juillet et sont matures dès le milieu de l'été. Elles sont comestibles après cuisson mais amères. On en fait de la confiture ou de la gelée en récoltant les fruits dès maturité (juillet) mais aussi en vin ou en liqueur. Le goût est proche de celui du cassis. Ses baies sont aussi très appréciées des oiseaux.

 

Cet arbuste a  diverses utilisations :

Les racines du Mahonia, dont on faisait jadis des teintures jaunes, sont toxiques car elles contiennent jusqu'à 1,5 % de berbérine et autres alcaloïdes.

Ces alcaloïdes connus pour leurs effets anti-inflammatoires et anti-bactériens sont utilisés dans le traitement de l'infection. Des extraits d'écorce de racine sont utilisés aussi pour le traitement de l'eczéma, du psoriasis et de la dermatite atopique. C'est également un diurétique, laxatif et un tonique.

 

Attention !

Les baies du Mahonia à Feuilles de Houx sont toutefois toxiques en raison des alcaloïdes qu'elle contient. Peu pour un adulte mais, pour un enfant, il en est autrement : aussi pour l’ingestion de moins de 10 baies par un enfant, il suffit de lui faire boire un peu d’eau. En cas d’ingestion de plus grandes quantités, contactez votre médecin ou le Centre Antipoisons. De même, lorsque l’enfant a ingéré d’autres parties de la plante (feuille, tige, racine), appelez le Centre Antipoisons.

Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Mahonia Faux Houx ou Mahonia à Feuilles de Houx et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)

Vigne Vierge Sauvage ou Vigne Vierge à Cinq Folioles ou Vigne Vierge de Virginie

Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)

La Vigne Vierge Sauvage ou Vigne Vierge à Cinq Folioles ou Vigne Vierge de Virginie une plante grimpante ligneuses à feuillage caduque rappelant principalement la vigne.

C’est un arbuste sarmenteux et grimpant (liane) à tiges robustes, très vigoureux, pouvant atteindre 20 m de haut. Les jeunes pousses sont rougeâtres.

Elle pousse dans son aire de répartition dans la plupart des sols humides. En forêt, elle grimpe dans les arbres.

Le nom de Vigne Vierge ne signifie pas que ces plantes sont stériles. Ce surnom est lié au fait que les fleurs sont petites, verdâtres et donc peu voyantes, et qu’elles apparaissent en plein été sous le feuillage qui les dissimule, on peut ainsi avoir l’impression que la plante ne donne pas de fleurs et donc ne se reproduit pas mais les fruits qu'on voit, en revanche, très bien en automne attestent du contraire.

Les fleurs sont groupées en racèmes de cymes bipares. Elles sont formées d’un calice entier, de 5 pétales libres, 5 étamines opposées aux pétales et d’un ovaire conique. Il faut noter que ces fleurs discrètes attirent très fortement les abeilles au moment de leur floraison en juillet-août. Elles répandent un léger parfum et donnent un abondant nectar.

Ses feuilles caduques sont composées digitées à 5 (parfois de 3 ou 7) folioles elliptiques de 5 à 14 cm de long, acuminées, à bords à longues dents mucronées. De couleur vert-gris, elles virent à l'écarlate en automne.

A l’automne, quand elle s'habille de rouge vif écarlate, la Vigne Vierge est magnifique. La plante grimpante et volubile est alors chargée de fruits qui sont de petites baies de 6-12 mm de diamètre, de couleur bleu noir, légèrement pruiné qui font le délice des oiseaux, notamment des grandes volées d'Etourneaux Sansonnets qui s'apprêtent à partir pour le Sud. On peut les voir se lancer par dizaines ou par centaines sur les endroits recouverts par la plante pour profiter du festin.

Même si les oiseaux en raffolent, les fruits de la Vigne Vierge sont toxiques pour nous. La baie, le noyau et les feuilles contiennent de l'acide oxalique. En se décomposant dans la bouche, celui-ci forme une multitude de petits cristaux microscopiques et extrêmement pointus qui provoquent parfois une douleur intense à la muqueuse buccale. L'intoxication peut aussi provoquer des nausées et une transpiration excessive. Cela dit, les cas d'empoisonnement par les fruits semblent rarissimes.

La chute des feuilles est brutale et s’effectue assez tôt, dès les premières gelées même faibles.

Vigne Vierge Sauvage en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Fleurs de Vigne Vierge Sauvage, flore Bassin d'Arcachon (33)
Fleurs de Vigne Vierge Sauvage, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage en cascade, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage en cascade, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies au soleil, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies au soleil, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage en cascade et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage en cascade et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses dernières baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage et ses dernières baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage accrochée à la végétation environnante, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage accrochée à la végétation environnante, flore Bassin d'Arcachon (33)
Coulée de Vigne Vierge Sauvage, flore Bassin d'Arcachon (33)
Coulée de Vigne Vierge Sauvage, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vigne Vierge Sauvage, flore Bassin d'Arcachon (33)

Lierre Grimpant ou Lierre ou Drienne ou Herbe de Saint Jean ou Lierret ou Rondelette ou Rondette ou Rondote ou Bourreau des Arbres 

Ombrelles de fleurs de Lierre, flore Bassin d'Arcachon (33)
Ombrelles de fleurs de Lierre, flore Bassin d'Arcachon (33)

Le Lierre Grimpant ou Lierre est une espèce de lianes arbustives à feuilles persistantes. Cette plante est appelée parfois Drienne ou Herbe de Saint Jean ou Lierret ou Rondelette ou Rondette ou Rondote ou Bourreau des Arbres (cette dernière appellation n’étant pas justifiée car contrairement à ce que l’on pense, le Lierre n’est pas une plante parasite pour les arbres).

C'est une liane arborescente, dont l'ancêtre est probablement d'origine tropicale. C'est une des rares lianes que l'on trouve en Europe et en Asie Mineure et qui forme des tiges ligneuses rampantes ou grimpantes de taille indéfinie. Le Lierre atteint facilement 30 m de long et 25 m en hauteur.

Les feuilles du Lierre sont alternes, à limbe assez coriace, vert foncé ou légèrement blanchi sur les contours du limbe. Elles sont persistantes et tombent au cours de leur sixième année. Elles présentent deux formes différentes selon leur fonction, on parle de dimorphisme foliaire ou hétérophyllie :

- les feuilles caulinaires sont palmatinervées à 5 lobes plus ou moins profonds (parfois 3),

- celles des tiges florifères (ayant accès à la lumière) sont ovales, à sommet aigu.

 

Les rameaux sont grimpants et partiellement ornés de poils étoilés grisâtres à 5 ou 6 rayons. Ils portent au milieu des entrenœuds des crampons parfois difficiles à enlever à mains nues, qui sont des racines transformées émettant de nombreux poils ventouses qui s'accrochent à un support (arbre, arbuste, etc.). Ces racines modifiées n'ont aucune fonction absorbante : le lierre n'est pas une plante parasite car il se nourrit uniquement avec son système racinaire souterrain.

Les tiges rampant sur le sol émettent au niveau des nœuds des racines adventives qui permettent à la plante de se multiplier. Les tiges enserrant un arbre peuvent également le protéger d'un feu courant, de la fracture par le gel, des animaux pouvant endommager l'écorce.

Les fleurs, jaune verdâtre, portent cinq pétales. Elles sont regroupées en ombelles elles-mêmes disposées en grappes terminales. La floraison s'étale en septembre-octobre, et la fructification s'effectue vers la fin de l'hiver, début du printemps. Le lierre présente donc un cycle d’utilité botanique inversé par rapport aux plantes dont il se sert comme support. Ce sont parmi les dernières fleurs en saison à offrir du pollen aux abeilles.

Les fruits Lierre Grimpant sont des baies de 8 à 10 mm et de couleur bleu violet groupées en grappe. Ils sont toxiques pour l'homme mais jouent un rôle fondamental pour les oiseaux à la fin de l'hiver.

Les véritables pelotes permanentes de Lierre dans un arbre servent d'abri et de lieu d'hibernation à une faune nombreuse. Ainsi il permet d'accroître la quantité d'auxiliaires utiles car il leur fournit un réservoir de proies supplémentaires. Il sert en particulier de lieu d'hibernation pour la forme adulte du fameux Papillon Citron.

Si le lierre fleurissait en même temps que les arbres qu'il protège et sauve pour la quasi-totalité, alors à nombre de pollinisateurs égal, la concurrence pour la pollinisation des fleurs serait inévitable. Cependant, le lierre ne fleurit que de fin septembre à octobre, voire novembre, c'est-à-dire après que la plupart des autres plantes ont terminé leur floraison, et après la chute des feuilles, le pollen pouvant mieux se disperser ainsi et les fleurs peut-être plus visibles. C'est ainsi une source de nourriture pour les abeilles et autres insectes à une période où il y a peu de fleurs et où l'hiver arrive, et donc ensuite de fruits pour les oiseaux, en février, à une période où de même peu de fruits sont disponibles. Loin d'être un parasite, c'est à l'inverse un organisme mutualiste.

Le lierre ne mérite donc pas son surnom de Bourreau des Arbres. Très rarement, les tiges du lierre finissent par enserrer complètement le tronc de l'arbre qui le supporte, ce qui ne pose en réalité pas de problème. On voit parfois des arbres morts recouverts de lierre, cela ne signifie pas que celui est le responsable de la mort de l'arbre qui ne lui sert que de support. Lors de promenades durant l'hiver, on pourrait croire que les arbres à feuilles caduques sont étouffés par le lierre, qui reste bien vert durant l'hiver, ce qui n'est qu'une fausse impression, donnée par la complémentarité des cycles de développement entre le lierre et son support. Le Lierre, est aussi est des principaux dépolluant de l'atmosphère principalement les particules de poussières. De concert avec l'arbre, il participe à assainir l'air environnant, et par là même l'air que nous respirons. Il est dit que le lierre est une plante dépolluante, captant certains composés potentiellement cancérigènes présents dans l'air.

Le Lierre absorbe l'excès d'humidité, et a une action chimique inhibitrice sur les champignons, bactéries ou parasites pouvant s'attaquer à un arbre.

C'est une plante capable de s'adapter à de nombreux milieux, peu exigeante quant à la nature du sol. On la trouve très couramment en sous-bois, mais aussi sur le littoral atlantique où elle résiste aux pluies abondantes et aux embruns maritimes. Elle s'adapte aussi à la sécheresse dans les pays méditerranéens et peut pousser en montagne jusqu'à 1000 m d'altitude. Elle ne résiste cependant pas aux grands froids.

Le Lierre a aussi quelques utilités pratiques :

- Produit vaisselle : faire bouillir 100 g de lierre dans 2 litres d’eau plusieurs minutes puis presser. Le jus obtenu peut alors être utilisé en tant que liquide vaisselle.

-  Plante médicinale : le lierre est un purgatif puissant qui était utilisé autrefois dans les campagnes. De nos jours, l'usage interne de cette plante est toujours pratiqué. L'extrait hydroalcoolique sec de feuille est utilisé dans la composition de sirops contre la toux dans des affections bénignes et aussi en pastilles.

Ombrelle de fleurs de Lierre, flore Bassin d'Arcachon (33)
Ombrelle de fleurs de Lierre, flore Bassin d'Arcachon (33)
Ombrelles de fleurs et de fruits de Lierre, flore Bassin d'Arcachon (33)
Ombrelles de fleurs et de fruits de Lierre, flore Bassin d'Arcachon (33)
Ombrelle de fleurs de Lierre et abeille butineuse, flore Bassin d'Arcachon (33)
Ombrelle de fleurs de Lierre et abeille butineuse, flore Bassin d'Arcachon (33)
Ombrelles de fleurs de Lierre, flore Bassin d'Arcachon (33)
Ombrelles de fleurs de Lierre, flore Bassin d'Arcachon (33)
Lierre et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Lierre et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Lierre et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Lierre et ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Lierre et ses baies à maturité, flore Bassin d'Arcachon (33)
Lierre et ses baies à maturité, flore Bassin d'Arcachon (33)
Baies de Lierre à maturité couchées sur un tronc de chêne, flore Bassin d'Arcachon (33)
Baies de Lierre à maturité couchées sur un tronc de chêne, flore Bassin d'Arcachon (33)
Lierre sur un tronc, flore Bassin d'Arcachon (33)
Lierre sur un tronc, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Lierre automnal au soleil, flore Bassin d'Arcachon (33)
Feuilles de Lierre automnal au soleil, flore Bassin d'Arcachon (33)

Liseron ou Belle de Jour ou Lys des Champs ou Calystégie des Haies ou Chemise de Notre Dame ou Robe de Vierge ou Liset Chemise de Bon Dieu ou Gloire du Matin ou Clochette de la Vierge ou Liseron des Haies

Liseron en fleur, flore Bassin d'Arcachon (33)
Liseron en fleur, flore Bassin d'Arcachon (33)

Le Liseron désignant certaines plantes herbacées vivaces à rhizome plus ou moins charnu, de la famille des Convolvulaceae, du latin convolvere, "s'enrouler", à tiges volubiles et feuilles en forme de flèche.

Le Liseron est une plante très mellifère et pollinifère ce qui le rend utile pour le jardin ou autour des vergers. Commun en Europe, il est fréquent sur les lisières broussailleuses fraîches à humides et ensoleillées.

Le Liseron est aussi nommé Belle de Jour, Lys des Champs, Liseron des haies, Calystégie des Haies, Chemise de Notre Dame, Robe de Vierge, Chemise de Bon Dieu, Gloire du Matin, Clochette de la Vierge, Liset...

Ce sont des plantes rampantes (y compris le grand liseron en l'absence de support) ou grimpantes dont les tiges poilues (contenant des laticifères) s'étalent sur le sol avec les extrémités relevées.

Le Liseron a des fleurs pédonculées en forme d'entonnoir, blanches, bleues ou roses. L'élégance de la forme des fleurs ainsi que sa tige souvent torsadée ont retenu l'attention des artistes de la période Art déco qui l'ont dessiné ou utilisé comme ornement architectural, en bijou et autres sculptures.

À la belle saison, la croissance du Liseron est très rapide, jusqu'à une nouvelle feuille par jour.

On trouve des variétés ou espèces proches du liseron dans certaines plates-bandes. Il est accepté dans une certaine mesure dans les expériences de gestion différenciée. Poussant facilement, souvent de façon spontanée (semences emportées par le vent), sa culture est extrêmement facile. Il a pu être cultivé pour des usages médicinaux (feuilles et sommités fleuries récoltées en été, et rhizomes en automne).

De nombreux papillons de nuit se nourrissent de Liseron.

Le fruit est une capsule globuleuse abritant 3 à 4 graines. Ces graines bourrées dans un oreiller avaient la réputation de chasser les cauchemars. Peut-être est-ce là la trace d'une méthode de lutte contre l'espèce qui avant l'époque des désherbants était considérée comme une mauvaise herbe difficile à éliminer par l'agriculteur et les jardinier.

Pedanius Dioscoride (en grec ancien Pedanios Dioskoridês, né entre les années 20 et 40 après. JC, à Anazarbe en Cilicie, province romaine située Sud-Est de l'actuelle Turquie) et la tradition en font un laxatif et purgatif efficace. Au Moyen Age, les médecins arabes en utilisaient les racines contre la jaunisse. Un auteur du XIème siècle le cite contre les fièvres putrides et bilieuses. Brisemorel et Chevalier y isolent une résine très purgative. Il est réputé fébrifuge et efficace contre la constipation quand elle résulte d'une insuffisance hépatique, mais ses effets secondaires drastiques (diurétiques et laxatif) en font un produit peu employé. Quelques feuilles de liseron écrasées dans les doigts et appliquées sur un furoncle le feront percer rapidement.

Liseron en fleur, flore Bassin d'Arcachon (33)
Liseron en fleur, flore Bassin d'Arcachon (33)
Liseron en fleur, flore Bassin d'Arcachon (33)
Liseron en fleur, flore Bassin d'Arcachon (33)
Liserons en fleur, flore Bassin d'Arcachon (33)
Liserons en fleur, flore Bassin d'Arcachon (33)
Liserons en fleur, flore Bassin d'Arcachon (33)
Liserons en fleur, flore Bassin d'Arcachon (33)

Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste

Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste, flore Bassin d'Arcachon (33)
Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste, flore Bassin d'Arcachon (33)

De son vrai nom Inula crithmoides, aussi appelée, plus communément, Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste, on rencontre cette plante vivace sur le littoral arrosé par les embruns salés dans des lieux salins et humides, à proximité de la mer (prés salés, lagune, marais salants).

Elle pousse en touffes et peut atteindre 1 m de haut.

Elle a des feuilles étroites. Les jeunes feuilles peuvent être mangées crues ou cuites comme légume-feuille.

Sa floraison s’étale d’août à septembre. Ces grandes fleurs d’un jaune lumineux avec six pétales peuvent atteindre 15 cm de long et illuminent les prés salés. En fin de floraison, ces jolies fleurs deviennent des fruits velus formant d’adorables akènes semblables à de petits pompons.

Cette espèce est dioïque et peut aussi être pollinisée par les abeilles, les mouches et les coléoptères.

Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste avec papillon Azuré, flore Bassin d'Arcachon (33)
Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste avec papillon Azuré, flore Bassin d'Arcachon (33)
Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste, flore Bassin d'Arcachon (33)
Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste, flore Bassin d'Arcachon (33)
Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste, flore Bassin d'Arcachon (33)
Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste, flore Bassin d'Arcachon (33)
Akènes d'Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste, flore Bassin d'Arcachon (33)
Akènes d'Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste, flore Bassin d'Arcachon (33)
Akènes d'Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste, flore Bassin d'Arcachon (33)
Akènes d'Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste, flore Bassin d'Arcachon (33)
Akènes d'Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste, flore Bassin d'Arcachon (33)
Akènes d'Inule ou Inule Perce-Pierre ou Inule Fausse Criste, flore Bassin d'Arcachon (33)

Saladelle ou Lavande des Mers ou Immortelle Bleue ou Lilas de Mer

Saladelle ou Lavande des Mers ou Immortelle Bleue ou Lilas de Mer, flore Bassin d'Arcachon (33)
Saladelle ou Lavande des Mers ou Immortelle Bleue ou Lilas de Mer, flore Bassin d'Arcachon (33)

La Saladelle est aussi appelée Lavande des Mers ou Immortelle Bleue ou Lilas de Mer. C’est une plante herbacée. Elle rappelle la bruyère fleurie ou la lavande.

Sa base est constituée de feuilles basses à ras du sol desquelles elle s’élance pour atteindre une hauteur de tige de 60cm environ.

Elle forme de vastes étendues colorant l’été les prés salés de teintes mauves. Ces bouquets de fines petites fleurs arrivent à maturité au mois d’août.

Au contact des terres plus basses, dès que la présence du sel se fait sentir, la saladelle domine.

Elle a la particularité de rejeter le sel par la face inférieure de ses feuilles formant ainsi de petits cristaux que l’on peut aisément observer.

Cette fleur pousse dans les marais et prés salés sur le littoral aquitain et provençal. Elle est la fleur emblématique des gardians camarguais.

Coupée, elle fait de très jolis bouquets qui persistent très bien d’où son autre nom d’immortelle.

Saladelle ou Lavande des Mers ou Immortelle Bleue ou Lilas de Mer, flore Bassin d'Arcachon (33)
Saladelle ou Lavande des Mers ou Immortelle Bleue ou Lilas de Mer, flore Bassin d'Arcachon (33)
Saladelle ou Lavande des Mers ou Immortelle Bleue ou Lilas de Mer, flore Bassin d'Arcachon (33)
Saladelle ou Lavande des Mers ou Immortelle Bleue ou Lilas de Mer, flore Bassin d'Arcachon (33)
Saladelle ou Lavande des Mers ou Immortelle Bleue ou Lilas de Mer, flore Bassin d'Arcachon (33)
Saladelle ou Lavande des Mers ou Immortelle Bleue ou Lilas de Mer, flore Bassin d'Arcachon (33)

Euphorbe des Dunes ou Euphorbe Maritime ou Euphorbe des Sables ou Euphorbe du Soleil 

Euphorbe des Dunes ou Euphorbe Maritime ou Euphorbe des Sables ou Euphorbe du Soleil en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Euphorbe des Dunes ou Euphorbe Maritime ou Euphorbe des Sables ou Euphorbe du Soleil en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)

L’Euphorbe des Dunes ou Euphorbe Maritime ou Euphorbe des Sables ou Euphorbe du Soleil est une plante vivace très commune qui pousse sur les sables du littoral où elle est souvent très abondante.

Cette euphorbe, qui adore la chaleur, fleurit entre mai et septembre et forme une végétation vivace pionnière des sables dunaires.

Cette plante herbacée à souche ligneuse, glabre et charnue, de taille moyenne (30 à 60 cm), pousse en touffes souvent très nombreuses. Les tiges érigées, ramifiées à la base, rougissent très vite. Ses nombreuses feuilles, oblongues à ovales de couleur gris-vert, se chevauchent.

Contrairement à d'autres Euphorbes, les ombelles sont très courtes, portant de 3 à 6 rayons principaux. Les cyathes (nom donné aux inflorescences unitaires des euphorbes) sont composés de bractées charnues vert clair, ovales et concaves, portant des fleurs monoïques, avec des glandes nectarifères réniformes jaunes à extrémités cornues.

Sa pollinisation s’effectue par les insectes, fourmis notamment.

Le fruit est une capsule glabre et granuleuse, d'environ 0,5 cm de diamètre. Ses graines sont gris pâle et lisses.

Euphorbe des Dunes ou Euphorbe Maritime ou Euphorbe des Sables ou Euphorbe du Soleil en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Euphorbe des Dunes ou Euphorbe Maritime ou Euphorbe des Sables ou Euphorbe du Soleil en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Euphorbe des Dunes ou Euphorbe Maritime ou Euphorbe des Sables ou Euphorbe du Soleil en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Euphorbe des Dunes ou Euphorbe Maritime ou Euphorbe des Sables ou Euphorbe du Soleil en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Euphorbe des Dunes ou Euphorbe Maritime ou Euphorbe des Sables ou Euphorbe du Soleil en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Euphorbe des Dunes ou Euphorbe Maritime ou Euphorbe des Sables ou Euphorbe du Soleil en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Euphorbe des Dunes ou Euphorbe Maritime ou Euphorbe des Sables ou Euphorbe du Soleil, flore Bassin d'Arcachon (33)
Euphorbe des Dunes ou Euphorbe Maritime ou Euphorbe des Sables ou Euphorbe du Soleil, flore Bassin d'Arcachon (33)

Salicorne ou Haricot de Mer ou Perce-Pierre ou Corne Salée ou Cornichon de Mer ou Salicot ou Passe-Pierre

Jeunes pousses de Salicorne ou Haricot de Mer ou Perce-Pierre ou Corne Salée ou Cornichon de Mer ou Salicot ou Passe-Pierre, flore Bassin d'Arcachon (33)
Jeunes pousses de Salicorne ou Haricot de Mer ou Perce-Pierre ou Corne Salée ou Cornichon de Mer ou Salicot ou Passe-Pierre, flore Bassin d'Arcachon (33)

La Salicorne, aussi appelée Haricot de Mer ou Perce-Pierre ou Corne Salée ou Cornichon de Mer ou Salicot ou Passe-Pierre. Son étymologie provient des mots latins : sal, le sel, et cornu, la corne.

C’est une petite plante sauvage poussant dans le sable et en milieu marin, à rameaux cylindriques et gorgés d'eau, à tiges charnues, translucides, sans feuille, et à fleurs minuscules. C’est est une plante dite halophile, c'est-à-dire qui se plaît dans un terrain salé. Sa racine est solidement ancrée dans la vase. La plante contient un suc salé.

On la récolte jeune au mois de juillet.

On la trouve sur le littoral des côtes de l'Atlantique, de la Manche, à proximité des marais salants en Bretagne, en Camargue et jusqu'en Norvège.

Elle est utilisée comme un légume : les extrémités vertes et tendres entrent dans la composition de salades ou sont cuites comme des haricots verts ou des asperges, à la vapeur. Elle peut être mélangée à du risotto ou tout autre légume. On peut même utiliser ses pousses tendres pour faire une omelette.

La salicorne est préparée en condiment comme les cornichons, confite au vinaigre. Attention, ne pas la saler car elle contient déjà pas mal de sel !

Cette plante  n'a pas de réelle importance économique. Cependant, on en trouve plus souvent qu'autrefois sur les marchés ou chez les poissonniers.

On s'en sert encore aujourd'hui pour produire de la soude végétale, qui était autrefois utilisée pour la fabrication du savon et qui entre, encore aujourd'hui, dans la composition du savon d'Alep. La soude servant à la production de verre, provenait de la combustion de la salicorne. Aussi, au XIVème siècle, on raconte que les verriers déplaçaient leurs ateliers en fonction des zones de pousse de cette plante herbacée si étroitement liée à leur métier.

Salicorne ou Haricot de Mer ou Perce-Pierre ou Corne Salée ou Cornichon de Mer ou Salicot ou Passe-Pierre dans les prés salés, flore Bassin d'Arcachon (33)
Salicorne ou Haricot de Mer ou Perce-Pierre ou Corne Salée ou Cornichon de Mer ou Salicot ou Passe-Pierre dans les prés salés, flore Bassin d'Arcachon (33)
Salicorne ou Haricot de Mer ou Perce-Pierre ou Corne Salée ou Cornichon de Mer ou Salicot ou Passe-Pierre, en tenue hivernale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Salicorne ou Haricot de Mer ou Perce-Pierre ou Corne Salée ou Cornichon de Mer ou Salicot ou Passe-Pierre, en tenue hivernale, flore Bassin d'Arcachon (33)

Oyat

Oyats sur une dunette, en bordure de la plage océane du "Petit Nice", flore Bassin d'Arcachon (33)
Oyats sur une dunette, en bordure de la plage océane du "Petit Nice", flore Bassin d'Arcachon (33)

L'Oyat est une espèce de plantes vivaces, originaire de l'Ancien Monde, croissant dans les terrains sablonneux grâce à un système racinaire très profond. Elle a notamment été utilisée pour fixer les dunes littorales des Landes de Gascogne en France. L'oyat stabilise la dune.

C'est une plante vivace aux tiges raides pouvant atteindre 120 cm. Les feuilles vert-grisâtre sont pointues, effilées, aux bords enroulés.

L'Oyat se trouve sur les dunes littorales, dans la zone appelée "dune blanche", assez loin au-dessus de la partie supérieure de la zone de balancement des marées (salinité maximale tolérée : 2 %) et sur les plages de sables.

L'Oyat est une graminée qui s’adapte remarquablement à la sécheresse. Les tiges souterraines ou rhizomes, sont très développées et peuvent s'étendre sur une longue distance. Ces rhizomes portent des racines assez fortes, blanchâtres. Des morceaux de rhizomes sont fréquemment emportés par les vagues avant d'être déposés plus loin sur le littoral, où ils peuvent s'enraciner si les conditions sont favorables. Ces morceaux de rhizome peuvent flotter et rester viables dans l'eau de mer jusqu'à 60 jours. Les tiges traçantes produisent des stolons souterrains qui forment des racines et engendrent de nouvelles plantules. Ces rhizomes traçants lui procurent une très forte résistance au déchaussement et à l’ensevelissement par le sable car ils sont capables de s'étendre sur de grandes distances et de donner naissance, par leurs stolons souterrains, à de nouvelles pousses aériennes. Lorsque le sable est fixé par la végétation dunaire et qu’il n’y a plus d’arrivée régulière de sable, des nématodes (vers ronds) parasites apparaissent dans le sol de la dune et attaquent les rhizomes de l’Oyat, ce qui provoque son dépérissement puis sa mort.

Les fleurs sont des épillets de couleur jaune paille réunis en longs épis en forme de fuseau.

Les fruits sont des panicules assez denses. Chaque fleur présente 3 étamines et un pistil.

Les longs épis fusiformes sont constitués de nombreux épillets pédicellés à une seule fleur. Les glumes (enveloppe de fleurs de graminées) sont subégales, aigües, de même que les glumelles (la glumelle se trouve ainsi sous la glume). La glumelle inférieure est échancrée au sommet.

La pollinisation est anémophile (les gamètes mâles et femelles se rencontrent transportés par le vent).

La floraison a lieu dès le mois de mai. Les épis sont mûrs en août.

Oyats avec épis sur une dunette, en bordure de la plage océane du "Petit Nice", flore Bassin d'Arcachon (33)
Oyats avec épis sur une dunette, en bordure de la plage océane du "Petit Nice", flore Bassin d'Arcachon (33)
Oyats sur une dunette, en bordure de plage, au Cap-Ferret (à l'horizon, la Dune du Pyla), flore Bassin d'Arcachon (33)
Oyats sur une dunette, en bordure de plage, au Cap-Ferret (à l'horizon, la Dune du Pyla), flore Bassin d'Arcachon (33)

Panicaut Maritime ou Chardon des Sables

Panicaut Maritime ou Chardon des Sables en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Panicaut Maritime ou Chardon des Sables en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)

Le Panicaut Maritime ou Chardon des Sables est une plante herbacée vert-bleuté aux feuilles coriaces, épineuses, aux fleurs bleues en capitules arrondis. On le rencontre en taches parfois importantes dans les dunes et plages du littoral. Il fleurit de juin à septembre.

Le fruit est un akène.

La cueillette est interdite dans plusieurs départements français.

Les racines, une fois bouillies et grillées ont un goût qui rappelle la châtaigne. En Grande-Bretagne, on en fait des sucreries.

Fleur de Panicaut Maritime ou Chardon des Sables, flore Bassin d'Arcachon (33)
Fleur de Panicaut Maritime ou Chardon des Sables, flore Bassin d'Arcachon (33)
Panicaut Maritime ou Chardon des Sables en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Panicaut Maritime ou Chardon des Sables en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Panicaut Maritime ou Chardon des Sables en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Panicaut Maritime ou Chardon des Sables en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Panicaut Maritime ou Chardon des Sables asséché en hiver, flore Bassin d'Arcachon (33)
Panicaut Maritime ou Chardon des Sables asséché en hiver, flore Bassin d'Arcachon (33)

Fragon Petit-Houx ou Fragon Faux-Houx ou Fragon Piquant ou Epine de Rat ou Buis Piquant ou Fragonnette ou Gringonou Houx-Frelon

Fragon Petit-Houx ou Fragon Faux-Houx ou Fragon Piquant ou Epine de Rat ou Buis Piquant ou Fragonnette ou Gringonou Houx-Frelon avec ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Fragon Petit-Houx ou Fragon Faux-Houx ou Fragon Piquant ou Epine de Rat ou Buis Piquant ou Fragonnette ou Gringonou Houx-Frelon avec ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)

Le Fragon Petit-Houx ou Fragon Faux-Houx ou Fragon Piquant ou Epine de Rat ou Buis Piquant ou Fragonnette ou Gringonou Houx-Frelon est une espèce d'arbustes dioïques (individus mâles et femelles séparés). C’est un sous-arbrisseau à feuillage persistant de moins d'un mètre de hauteur.

C'est un arbuste rhizomateux à feuillage persistant mesure moins d’un mètre de hauteur. Il est très ramifié, aux rameaux secondaires alternes transformés en cladodes ovales terminés par une épine.

Sa floraison a lieu de septembre à avril. Ses petites fleurs sont verdâtres à 6 tépales (3 grands et 3 petits).

Les fruits sont des baies rouges dans lesquelles se trouvent les graines qui sont dessiminées par les animaux.

Les jeunes pousses sont comestibles, crues ou cuites, comme des asperges sauvages, en revanche les baies sont toxiques.

On lui connait diverses utilisations pratiques :

- Il est utilisé localement lors de la fête des Rameaux comme substitut aux branches de buis.

- En Ille-et-Vilaine, il était connu pour des utilisations pratiques. Ainsi, il était vu à la vente des marché durant la dernière guerre, vendu roulé en boule et servant ainsi à récurer le matériel de cuisine allant au feu de cheminée, les pointes des feuilles servant de grattoir. Les anciens couvreurs s'en servaient de hérisson pour ramoner : de nombreuses tiges étaient liées tête-bêche par le milieu pour fabriquer ce "hérisson".

- En Gironde, il était aussi connu pour des utilisations pratiques. Appelé "gringon" en gascon bordelais, il servait à la fabrication de balais rustiques. Il est à l'origine du terme populaire "gringonner", synonyme de "balayer".

- Ces petits balais rustiques étaient également utilisés par les maçons pour la confection de crépis décoratifs.

Il possède également des propriétés médicinales :

Au 1er siècle, le médecin et botaniste grec Dioscoride l'a utilisé contre les calculs de la vessie et les douleurs menstruelles. Au Moyen Age, on apprécie ses pouvoirs diurétiques. Il entre même dans la composition du célèbre sirop apéritif des cinq racines. La plante tombe pourtant dans l'oubli au début du XXème siècle, avant que des travaux scientifiques ne mettent en évidence de remarquables propriétés sur le système veineux et déclenchent un regain d'intérêt en recherche médicale.

Le rhizome a des vertus circulatoires car il est diurétique et vasoconstricteur d'où le surnom de "plante des jambes légères". La racine est émolliente (propriété d'amollir et de détendre les tissus de l'organisme). Elle contient un glycoside stéroïdien, la ruscogénine, utilisé dans des pommades pour les hémorroïdes ou les poches sous les yeux. Elle est souvent récoltée par des nomades.

Le Petit-Houx renferme un saponoside et du nitrate de potassium, il est peu toxique et a des propriétés apéritives et fébrifuges.

Fragon Petit-Houx ou Fragon Faux-Houx ou Fragon Piquant ou Epine de Rat ou Buis Piquant ou Fragonnette ou Gringonou Houx-Frelon en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Fragon Petit-Houx ou Fragon Faux-Houx ou Fragon Piquant ou Epine de Rat ou Buis Piquant ou Fragonnette ou Gringonou Houx-Frelon en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Fragon Petit-Houx ou Fragon Faux-Houx ou Fragon Piquant ou Epine de Rat ou Buis Piquant ou Fragonnette ou Gringonou Houx-Frelon avec ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Fragon Petit-Houx ou Fragon Faux-Houx ou Fragon Piquant ou Epine de Rat ou Buis Piquant ou Fragonnette ou Gringonou Houx-Frelon avec ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Fragon Petit-Houx ou Fragon Faux-Houx ou Fragon Piquant ou Epine de Rat ou Buis Piquant ou Fragonnette ou Gringonou Houx-Frelon avec ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Fragon Petit-Houx ou Fragon Faux-Houx ou Fragon Piquant ou Epine de Rat ou Buis Piquant ou Fragonnette ou Gringonou Houx-Frelon avec ses baies, flore Bassin d'Arcachon (33)
Comme une dentelle, Fragon Petit-Houx en tenue hivernale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Comme une dentelle, Fragon Petit-Houx en tenue hivernale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Comme une dentelle, Fragon Petit-Houx en tenue hivernale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Comme une dentelle, Fragon Petit-Houx en tenue hivernale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Comme une dentelle, Fragon Petit-Houx en tenue hivernale, flore Bassin d'Arcachon (33)
Comme une dentelle, Fragon Petit-Houx en tenue hivernale, flore Bassin d'Arcachon (33)

Houx

Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)

Le Houx (de son vrai nom, Ilex aquifolium) est une espèce d'arbustes ou de petits arbres à feuillage persistant. C'est l'une des très nombreuses espèces du genre Ilex, et la seule qui pousse spontanément en Europe.

Etymologiquement, le terme "houx" vient du vieux bas francique hulis, terme reconstitué d'après l'ancien haut allemand hulis, huls. La racine se retrouve dans le néerlandais hulst et l'allemand Stechhülsen.

L'adjectif épithète spécifique aquifolium signifie littéralement "à feuille épineuse" (de folium, feuille etacus, aiguille), tandis que le mot ilex est à l'origine le nom latin spécifique du Chêne Vert (quercus ilex).

Le Houx est parfois cultivé  pour son aspect ornemental, notamment grâce à ses fruits rouge vif.

Un lieu planté de houx s'appelle une houssaie ou une houssière.

C'est une espèce de sous-bois assez commune en Europe jusqu'à 1500 m d'altitude. Les rameaux couverts de drupes qui persistent tout l'hiver sont recherchés au moment des fêtes de Noël, et son feuillage persistant lui vaut d'être considéré comme une des plantes du nouvel an.

Le Houx préfère la mi-ombre et les sols riches à tendance acide.

Le Houx est un arbuste à croissance très lente, à port buissonneux, dont la taille adulte est généralement de 4 à 6 m. Certains pieds peuvent former de véritables arbres. Le Houx peut vivre jusqu'à 300 ans et au-delà. Son écorce est gris pâle et lisse. Le bois dur et homogène, assez lourd, est de couleur blanc grisâtre, brunissant avec l'âge.

Ses feuilles alternes, simples, ont un pétiole court et un limbe de 5 à 7 cm de long, coriace, de forme générale ovale, au bord ondulé et épineux, parfois lisse sur les individus âgés. D'un vert brillant foncé (luisant) à leur face supérieure, plus pâles sur leur face inférieure, elles sont munies d'épines acérées. Certaines variétés ont le feuillage panaché de blanc. Ces feuilles persistent généralement 3 ans.

C'est une espèce dioïque (avec des individus mâles et femelles séparés), on peut néanmoins trouver des individus monoïques.

Les fleurs blanches, de petite taille (6 mm de diamètre environ), tétramères (4 pétales, 4 sépales, 4 étamines et ovaire à 4 stigmates) sont groupées en petites cymes (inflorescence simple définie, dans laquelle l'axe principal se termine par une fleur) apparaissant à l'aisselle des feuilles vers mai-juin. Les pétales sont soudés à la base (fleurs gamopétales). Les étamines alternent avec les pétales et sont soudées à la base de la corolle. Les fleurs femelles portent des staminodes, sortes d'étamines stériles, l'ovaire supère est formé par la réunion de 4 carpelles soudés et porte un stigmate sessile à 4 lobes. Les fleurs mâles portent seulement des étamines. Les pieds femelles ont besoin d'au moins un pied mâle dans les environs pour fructifier.

Les fruits, qui n'apparaissent que sur les pieds femelles, sont de petites drupes sphériques de 7 à 10 mm de diamètre, d'un rouge éclatant, parfois jaunes, à maturité, qui contiennent 4 noyaux, enserrant une graine lignifiée. Ces fruits qui murissent en fin d'été sont toxiques. Ils persistent tout l'hiver.

Le Houx contient dans son feuillage ainsi que dans ses fruits des alcaloïdes toxiques, notamment de l'ilicine. La consommation des fruits risque d'entraîner des vomissements et des troubles digestifs, voire, si la quantité est plus importante, des troubles neurologiques. Il faut veiller à ce que les jeunes enfants ne soient tentés de manger ces fruits souvent présents dans les maisons pendant les fêtes de fin d'année. Toutefois, cette plante fut employée autrefois en médecine populaire, tant par voie externe pour son pouvoir résolutif (sous forme de cataplasmes de feuilles fraîches broyées) ou par voie interne pour son pouvoir fébrifuge (sous forme de décoction de feuilles ou de macération dans du vin). Dans certaines régions d'Europe, comme l'Alsace, de l'alcool blanc est produit à partir de fruits fermentés et distillés.

Le Houx possède d’autres usages :

- Le bois de Houx est un bois peu courant car il est rare que l'on coupe des arbres bien formés. C'est un bois néanmoins apprécié des maquettistes, des marqueteurs et des tourneurs, en particulier pour la fabrication des pièces blanches des jeux d'échecs. Il est dense, à grain fin et de couleur très blanche et relativement facile à travailler. Le plus célèbre objet en bois de houx est la canne de marche de Goethe (visible au musée de Weimar).

- L'écorce interne du Houx servait à préparer la glu, substance visqueuse employée pour piéger les oiseaux.

-  Le Houx, associé parfois au Hêtre que l'on plessait (taille de haie vive), servait dans certaines régions de France à réaliser des haies de clôture naturellement infranchissables par le bétail.

- Grâce à ses fruits persistants durant l'hiver, le Houx est une espèce précieuse pour certaines espèces d'oiseaux qui s'en nourrissent, comme les merles et les grives. Sa forme buissonnante est intéressante également pour former un couvert à gibier dans les bois.

- L'élixir floral préparé à partir des fleurs du Houx est connu sous l'appellation anglophone Holly. La méthode de préparation est l'eau florale. Cet élixir est censé ré-harmoniser les états d'esprit négatifs telles la haine, la jalousie, la malveillance, l'envie, la suspicion, la cupidité, la vengeance.

Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx hivernal sur tapis de neige et de feuilles de chênes, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx hivernal sur tapis de neige et de feuilles de chênes, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)
Houx avec ses boules rouges, flore Bassin d'Arcachon (33)

Tamaris ou Tamarix Gallica

Vieux Tamaris ou Tamarix Gallica aux tronc tortueux en bordure de plage, flore Bassin d'Arcachon (33)
Vieux Tamaris ou Tamarix Gallica aux troncs tortueux en bordure de plage, flore Bassin d'Arcachon (33)

Le Tamaris ou Tamarix Gallica est un genre d'arbustes ou de petits arbres. Il est fréquent dans notre région en bordure de la Côte Atlantique où il pousse spontanément. Supportant les environnements salins, on le trouve en bord de mer. Il recherche les expositions ensoleillées et préfère un sol bien drainé et non calcaire.

Ses petites feuilles alternes et écailleuses, disposées en hélice autour du rameau, sont de couleur vert clair et mesurent de 1 à 4 mm. Elles sont semblables à celles de certains conifères. Le feuillage est caduc.

Sa floraison s’étale de mai à août. Ses fleurs forment de nombreux chatons de couleur rose ou blanchâtre. Ce sont de petites fleurs à 5 pétales blancs ou roses et 5 étamines, groupées en épi qui leur donne un bel aspect.

Le fruit est une petite capsule triangulaire contenant des graines à poils.

Les branches de Tamaris sont souples et arquées après avoir supporté la floraison.

Le tronc est lisse dans les premières années, de couleur brun rougeâtre. Il devient tortueux en vieillissant. Son écorce est brune et écaillée.

Le Tamaris a donné lieu au mythe d’Osiris. En effet, après l'assassinat du dieu Osiris par son grand frère Seth, jaloux, le coffre contenant le corps d'Osiris, porté par les courants se retrouve en Phénicie, à Byblos, où il vient s'encastrer dans le tronc d'un tamaris géant.

Le Tamaris peut être utilisé comme arbre d’ornement.

Il a des propriétés médicinales : l'écorce et les feuilles ont une action astringente, diurétique, apéritive et sudorifique.

Tamaris ou Tamarix Gallica en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Tamaris ou Tamarix Gallica en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Tamaris ou Tamarix Gallica en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)
Tamaris ou Tamarix Gallica en fleurs, flore Bassin d'Arcachon (33)